La charge mentale

Publié le 18 Août 2017

La charge mentale

L'autre jour, j'ai fait un test pour savoir comment pesait ma charge mentale dans ma famille.

Elle pèse très lourd, a dit le test.

Et la, j'ai ri, mais j'ai ri, en le montrant à Mr Lo.

Qui m'a regardé de travers...je dois dire.

Je crois en effet, qu'à certains moments dans ma vie, cette charge mentale qui me pèse au quotidien m'a fait plus ou moins avoir un burn-out, un certain pétage de plombs...

C'est vrai que j'en fais beaucoup. Je fais toutes les tâches de la maison du point de vue strictement domestique: bouffe, ménage, linge, courses, etc. exactement comme sur la BD d'Emma qui a circulé sur internet il y a quelque temps.

J'aide aussi dans les travaux et au jardin. Je pense à tout pour tout le monde tout le temps, et ça me poursuit jusque dans mes rêves, où parfois je me sens complètement débordée par la charge de choses qui me tombent dessus...

Mais il faut bien dire quand-même que, pour ce qui est des enfants, on s'est toujours bien complété, Mr Lo et moi. Il fait son job de père présent, je dois bien avouer.

Malgré tout, il est vrai aussi que c'est moi qui doit lui tout lui dire à leur sujet, qui connait leur emploi du temps, leurs Rendez vous, et qui sait quand il faut aller les chercher etc. C'est une charge mentale aussi.

Cependant, je laisse certains domaines, ou certaines tâches à Mr Lo, et j'essaie d'impliquer un peu les enfants là-dedans aussi.

Par exemple j'ai donné à Sissi et à Mr Lo la tâche de gérer et de se rappeler les RDV chez l'orthodontiste (je ne me suis pas impliquée du tout). Ca ne se passe pas trop mal, sauf qu'ils ont déjà loupé deux RDV.... oubliés!

Et puis, Mr LO gère les voitures (c'est pour ça qu'il faut changer les pneus de la voiture depuis six mois, ils sont sur le métal... hum, que les vidanges n'ont pas été faites depuis une éternité (je ne peux pas m'empêcher de le lui rappeler), que le camion a un rétroviseur qui tient avec de la ficelle depuis trois ans- LOL- s'il lit ça, je suis morte:-D). Non, mais c'est vrai qu'il gère les pannes, les garagistes, etc.

Et puis dans les travaux, souvent, je ne peux pas penser à sa place car je n'ai pas les compétences techniques, donc il a sa charge mentale aussi (quand on a acheté la maison, il n'a pas dormi pendant des mois à force de cogiter à comment il allait faire telle ou telle rénovation...).

Il y a un autre domaine ou je ne gère RIEN. Car je suis un peu une phobique de ça, c'est la paperasse.

Je me charge des dossiers d'inscription des enfants, etc, mais par contre, tout ce qui est paperasse administrative lourde genre les impôts, la CAF,  et tout le bazar, je n'y mets pas le nez. Ca il arrive quand-même à peu près à y penser.

Du coup, maintenant, je pense qu'on a un partage des tâches assez bon (même si j'en fais plus quoiqu'il en dise, mais c'est peut-être moins physique), malgré tout, la charge mentale m'est en grande partie dédiée, et c'est pas pour faire ma maline. Quand il faut manager, c'est moi. Y'a pas à chipoter. Sauf pour certains trucs où j'avoue que là, c'est lui qui gère.

Après, des fois c'est vrai que du coup, je me sens complètement submergée par tout ce qu'il y a à penser de faire et à faire, et à dire de faire, ce qui fait que comme dans la BD, je commence parfois un truc pour continuer sur un autre en enchaînant comme ça pendant des heures, et parfois en râlant après ceux qui ne pensent pas à leurs affaires et qui me donnent ce boulot.  

Mais d'un autre côté, c'est dur aussi, il faut l'avouer, de déléguer. En fait, souvent, je n'ai pas totalement confiance, quand il s'agit de domaines ou d'habitude, c'est moi qui gère.

On ne peut pas tout mettre sur le dos de nos conjoints car des fois, c'est nous aussi qui ne leur laissons pas la possibilité de penser et de s'organiser tout seuls comme des grands. Parce qu'on a l'impression que ce sera mieux fait si c'est nous.

Donc, de toute façon, j'ai décidé d'être contente de mon sort. 

 

 

 

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Petites histoires de rien du tout, #Pensée du jour

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article