Bali:Terrasses de Ceking et vue sur le Batur

Publié le 1 Août 2015

Les terrasses de Ceking sont des rizières en terrasse organisées dans une vallée à 10 km au nord d'Ubud.

Nous les avons presque préférées à Jatiluwih, il faut dire que le riz n'y était pas ramassé comme là-bas. Ca faisait plus typique et c'était plus vert.

C'était vraiment splendide. Nous y avons marché un peu, pour s'arrêter au "péage". Evidemment, comme partout, il fallait payer un droit d'entrée. Nous avons fait le choix de ne pas nous aventurer plus loin dans la mesure où j'étais en tongs, avec la chaleur persistante, c'est dur de garder les chaussures de rando aux pieds toute la journée!! j'avais tendance à souffrir alors ce jour-là je ne les avais pas mises.

Le sol était quand même glissant, et il ne faut perdre d'esprit qu'il y a des serpents dans les rizières. C'est pourquoi, il vaut mieux être toujours chaussé correctement.

Terrasses de Ceking, BaliTerrasses de Ceking, Bali
Terrasses de Ceking, BaliTerrasses de Ceking, Bali
Terrasses de Ceking, BaliTerrasses de Ceking, Bali

Terrasses de Ceking, Bali

Nous nous sommes arrêtés plus loin sur la route à Tampaksiring au temple Tirta Empul, mais je ferai un article spécial.

Puis nous sommes arrivés, avec Wayan, à Kintamini, pour voir le point de vue sur le Mont Batur et le lac Batur. Il y avait sur la route un droit d'entrée à payer de 30 000 IDR par personne. Toutes les voitures et les scooters sont arrêtés. Il parait qu'ils demandent en même temps le permis international, même pour les scooters.

A kintamini, on peut observer une vue superbe sur le volcan Batur et  le lac du même nom. Nous n'avions pas envie de faire l'ascension du volcan car dans le voyage étaient déjà prévus deux treks à Java, sur le kawa Ijen et le mont Bromo.

Donc, nous avons observé cette belle vue avant d'aller manger dans un warung on ne peut plus traditionnel. Des plats locaux très épicés conservés depuis le matin dans une vitrine plein soleil, servi avec du riz mais aussi avec les doigts. On n'a pas payé cher (35 000 roupies pour 3!) soit 2,5 Euros. Bon... On n'a pas été malades pour autant. On s'est abstenu quand-même de gouter au boudin local cuit dans des feuilles de bananes. Et pour le reste, c'était épicé!!!

 

 

Mont et lac Batur, Bali 2015
Mont et lac Batur, Bali 2015Mont et lac Batur, Bali 2015

Mont et lac Batur, Bali 2015

Le Batur est un volcan (gunung) de l'île de Bali, en Indonésie. Il est constitué d'une vaste caldeira, dans laquelle de nouveaux cratères ont vu le jour, et qui contient le lac du même nom. Le cratère actif est supérieur au bord de la caldeira et s'élève à 1 717 mètres d'altitude. La première éruption historiquement datée remonte à 1804, depuis de nombreuses sont survenues, la dernière en 2000.

Une violente éruption du volcan en 1917 fit des milliers de morts et détruisit plus de 60 000 maisons et 2 000 temples. Le village de Batur, situé au fond de la caldeira, fut rayé de la carte mais la lave s'arrêta à l'entrée du temple du village. Croyant à un signe, les habitants reconstruisirent le village mais une nouvelle éruption rasa le village hormis le temple. Heureusement l'administration hollandaise avait anticipé l'évènement et il y eut très peu de morts. Dorénavant le village est situé sur le bord extérieur de la caldeira et le pura Ulun Danu a été déplacé non loin de là. (source: wikipédia)

Le guide nous a dit qu'il avait fait noir pendant 3 jours lors de la dernière éruption violente, en 1917. Il savait ça de sa mère qui l'avait vécu.

Le village de l'autre côté du lac a une coutume ancestrale très étrange, il laisse ses morts se décomposer à l'air libre. Et le plus étrange, c'est que les corps en décomposition ne dégagent aucune odeur. c'est ce que nous a affirmé notre guide, j'ai trouvé un article à ce sujet ici.

Pour finir, une photo de ce qu'on peut appeler un warung traditionnel indonésien:

Warung indonésien localWarung indonésien local

Warung indonésien local

Pour avoir notre impression sur la conduite en Indonésie, c'est ici.

Rédigé par loukoum

Publié dans #Indonésie, #on part en vacances

Repost 0
Commenter cet article