Ce Blog C'est...

  • : une maison en montagne
  • une maison en montagne
  • : Pèle mèle de nos tranches de vie dans une maison isolée à la montagne.
  • Contact

C'est Moi...

  • loukoum
  • Une rêveuse les pieds sur Terre, une pseudo bimbo à talons hauts au milieu des champs (en pente), une artiste les mains dans le fumier et, une gamine dans l'âme et maman dans la vie... toute en contradictions, et pourtant tellement moi.
  • Une rêveuse les pieds sur Terre, une pseudo bimbo à talons hauts au milieu des champs (en pente), une artiste les mains dans le fumier et, une gamine dans l'âme et maman dans la vie... toute en contradictions, et pourtant tellement moi.

ça m'inspire

" On me demande pourquoi je vis sur cette montagne bleue.
je souris sans répondre. Mon esprit y est à l'aise."

Le monde du Tao

" Il y a la montagne et nous dessus, heureux. On est bien comme sur un balcon"


" Devant soi, l'ouverture, le sillage du vide, l'appel de l'air, le cri des buses plus bas."

" Devant la ferme, c'est plat. Tout autour, c'est la dégringolade des prés. C'est sûr, il n'y aurait que les prés, on ne saurait plus tenir debout, en perte d'équilibre par contagion. Heureusement, les forêts à côté nous montrent la verticale, poussent bien droites."

Bambois la vie verte- 1973- par Claudie Hunziger

"La montagne nous offre le décor ... A nous d'inventer l'histoire qui va avec !"

Nicolas HELMBACHER

"La montagne offre à l'homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner"

"Si haute soit la montagne, on y trouve un sentier"

 

"Ne te moque pas de ma demeure
La poutre en est inclinée et la chambre petite
Mais la lune qui brille sur la montagne est à moi"

Sin Heum

 

"De la vallée, on ne voit que de grandes choses, du sommet du pic, on n'en voit que des petites."

Gilbert keith Chesterton

/ / /

Budapest (5)

 

ORGANISATION DU VOYAGE 

 

Nous sommes partis par une réservation par un prestataire internet: LOGITRAVEL.

Nous avons payé VOL+ HOTEL 3 nuits: 370E au départ de Beauvais.

Nous sommes partis avec RAYNAIR, compagnie Lowcost, il ne faut pas s'attendre à des miracles. Mais pour le prix, on le savait. Donc, 1 bagage à main par personne est toléré, et ensuite, c'est 50E par bagage supplémentaire, et ils sont très très pointilleux sur le poids et la taille du bagage à main emporté..

Les avions sont propres, et à peu près à l'heure. Le service à bord est payant, et les horaires de départ étaient on ne peut plus matinaux. Mais, quand on part en amoureux (les enfants avec papy mamie à Paris! Youpi!), c'est pas un problème.

 

TRAJETS AEROPORT-centre ville de BUDAPEST

 

En arrivant, de jour, nous avons changé de l'argent à l'aéroport (et nous déconseillons fortement cette option: ils ne se gènent pas sur la commission, grrr! il vaut mieux changer en ville, il y a des bureaux de change partout). Nous avons pris une carte BKV pass chacun (achetée à la post office dans le hall d'arrivée au premier étage) il en existe de 24, 48, ou 72Heures, et elles donnent accès à tous les transports en commun de la ville de manière illimitée, et ça on a apprécié. Les transports en commun sont nombreux et de qualité: tram, métro, train, trolleys, bus. La carte donne accès à tous, sauf au funiculaire de BUDA, l'arnaque, car c'est pourtant un transport BKV.

 

Budapest (19)

 

Avec la fameuse carte BKV en main, nous avons rejoint le centre ville en prenant le bus 200E, et ensuite le métro, et ça a été impec. Bon, mis à part qu'on ne comprenait pas un mot au hongrois et que c'était pas toujours évident de savoir à quelle station on en était... sans le lire.

 

Pour le retour, nous devions être à l'aéroport de Budapest à 6 Heures du matin dernier délai, et nous avons préféré prendre un Shuttle depuis l'hôtel, car on ne savait pas combien de temps on allait mettre de nuit en métro+bus.  Nous avons payé 5000fts pour nous deux pour ce trajet, le chauffeur était à l'heure et nous avons mis 1/2 heure. A 5H30 du matin, tous les dutty - free étaient ouverts à l'aéroport (et de quoi se restaurer et prendre un café au cas où).

 

L'HOTEL ZARA CONTINENTAL

 

Situé dans le quartier juif, Cet hôtel-spa est aménagé dans un ancien établissement des bains. Il y a une piscine (fermée en hiver) sur le toit de l'hôtel, et un "jardin" panoramique. L'accès au spa était pour nous payant (non compris dans notre forfait), nous n'y avons pas été. Apparemment c'était 6E par personne.

 

Il comporte 272 chambres, la nôtre n'était pas très spacieuse, mais le lit si! Elle était propre, bien décorée et l'accueil de l'hôtel impeccable, en anglais. L'accès à l'ascenseur et au chambres se fait avec une carte magnétique.

 

Le détail qui tue: les luminaires dans les chambres!

 

Budapest (4)

 

 

Superbe entrée en cuivre:

 

Budapest (2)

Budapest (3)

 

L'hôtel possède un superbe hall-atrium avec verrière datant du 19ème siècle.

 

Nous n'avons pas pris les petits déjeuners (15E par personne!): nous nous sommes contentés d'aller au Lado café situé dans la même rue et qui propose le café-muffins à 850fts, c'est à dire environ 3E.

Ce café propose également des concerts tous les soirs, essentiellement jazzy, dans une ambiance que je qualifierai de très "communiste": immense pièce avec des tables toutes bien alignées. Des serveurs nombreux et toujours en poste. Une scène tout au fond de la salle.

 

LE QUARTIER JUIF

 

Il existe une promenade à pieds dans le quartier juif, que les guides conseillent.

Il faut partir de l'académie de musique (mon regret: ne pas être entrée dedans, elle possède des mosaïques qui m'ont l'air remarquables, mais je ne l'ai sû qu'après).

Passer devant l'église Sainte thérèse (autel néoclassique), à proximité, observer la maison d'angle de style néogothique (1847) et sa fenêtre d'angle avancée, flâner dans Klanzal ter, le coeur du vieux quartier juif qui a conservé l'atmosphère de Budapest de l'avant-Guerre.

 

Budapest (1)

 

Le détail qui tue: le magasin SPAR dans une grande halle en fer sur la place klanzal ter.

 

Les guides conseillent de traverser le passage GOZSDU VDRAR datant de 1901, et depuis grandement restauré et propre, on y trouve tout un tas de cafés et restaurants.

 

Arrivée à la grand synagogue: fermée le vendredi à partir de 14H, ouverte à la visite à partir de 10h les autres jours (moyennant l'achat d'un ticket à l'entrée)

 

LA GRANDE SYNOGOGUE

 

Entrée payante (et pas donnée!), accueil froid, il faut vider ses poches et passer sous un portique pour entrer.

 

Grand bâtiment de briques vernissées rouges et jaunes, la grande synagogue de Budapest peut accueillir 3000 fidèles. Coiffé de bulbes de cuivres, cet édifice achevé en 1859 réunit des éléments architecturaux de style romantique et mauresque.

 

Budapest (44)

  Budapest (45)

  Budapest (46)

Budapest (51)

 

Les détails qui tuent: les portes dans le style mauresque et les vitraux!

 

Budapest (47)

 Budapest (48)

 

Budapest (49)

Budapest (50)

 

Dans la synagogue, on trouve le musée juif hongrois, et une salle du mémorial de l'holocauste relate les événements de 1944-45, notament le massacre tristement célèbre des médecins et patients de l'hôpital juif de Budapest.

 

Il y a aussi dans le jardin un saule pleureur dont les feuilles métalliques rapellent le nom des familles assassinées par les nazis en 44-45, dont les corps reposent dans les fosses communes présentes dans le jardin même de la synagogue:

Une partie de la visite poignante et triste qui ne peut pas laisser indifférent.

 

RESTAURANT LE MENZA ( métro OKTOGON, quartier juif)

 

Nous y sommes allés 2 fois, il était toujours rempli contrairement aux restaus à proximité qui faisaient bien vides à côté.

Il servent des spécialités hongroises simples et bien cuisinées, mais aussi des plats plus communs pour nous français (genre hamburgers frites). La soupe Goulash était à 990Fts. L'accueil est bon.

 

Le détail qui tue: la déco année 70!!!! extra!

 

Galuskas: sortes de gnocchis comprenant oeuf farine, sel et un peu d'eau, la pate est ensuite coupée en morceaux et cuite dans l'eau bouillante. J'en ai fait à la maison au retour, mes gosses ont adoré! (mais j'ai mis du temps!!)

 

DANS LE MEME COIN: RESTAURANT LE KLASSZ (Sur ANDRASSY)

 

 Propriété de la confrérie du vin, on peut commander du vin hongrois par 10cl. Restaurant renommé et plein à craquer, très bonne cuisine.

 

ANDRASSY ùt:

 

Grand boulevard que l'on sunomme aussi les champs Elysées de Budapest, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, et d'une grand richesse architecturale. Nous l'avons parcouru à pieds depuis Oktogon jusqu'au Danube: bonne balade à pieds!!! 

 

LA RUE VACI

 

C'est la rue commerçante la plus connue de Budapest. On y trouve des boutiques de créateurs, des marques et des bijoux anciens.

 

Le détail qui tue de cet rue: les bâtisses Art Nouveau et les magnifiques vitrines entourées de bois.

 

Budapest (7)

 

Budapest (8)

Au bout de la rue Vaci, se trouve une vaste place (vörösmarty), où se trouve la célèbre patisserie de luxe GERBEAUD. 

 

 Budapest (10) 

Autre détail qui tue: les bouches d'égout!

 

Budapest (9)

 

 

BATIMENTS ART-NOUVEAU VALANT LE DETOUR:

 

 

A proximité du Bois de ville:

 

L'institut national pour aveugles (1907)

 

Budapest (32)

 

L'institut de géologie: Bâtiment conçu par ODON LECHNER, surnommé le GAUDI Hongrois (perso, je préfère quand même GAUDI, le style art nouveau de Budapest est quand-même très "hongrois", folklorique et allégorique, particulier...)

 

Budapest (33)

 

Plus dans le centre ville, on trouve également Le musée des arts décoratifs:

 

Construit également par Odon Lechner, achevé en 1896 pour l'exposition du millénaire, ce bâtiment possède un magnifique toit en céramiques zsolnay.

 

Budapest (65)

 

Le hall et la cour intérieure sont d'un blanc immaculé. On peut entrer juste pour faire des photos, moyennant 100fts. On parle français dans le musée.

 

Le détail qui tue: magnifique vitrail Art Nouveau au plafond (coupole)!!

 

Budapest (66)

 

Budapest (67)

 

Mon regret: ne pas avoir pris le temps de faire la visite complète du musée, car il possède une collection d'objets Art Nouveau importante, et j'aurais adoré voir ça.

 

LE PARLEMENT

 

Pour le visiter, il faut au préalable faire une réservation sur internet, et l'entrée est payante depuis le 1er janvier 2013 (par carte bleue sur le site).

L'imposant bâtiment fait 100m de haut, 268m de long et se trouve du côté Pest de la ville. On dit qu'il est inspiré de Westminster...

L'architecte, Imre Steindl, était spécialiste du gothique. Le parlement combine en réalité du style néogothique, néoroman et néobaroque (dans les ailes).  

  

Budapest (28)

Budapest (27)

 

Le détail qui tue: toutes les sculptures allégoriques, dont ces petits "soldats" de la paix en cuivre avec leurs lances (et les gouttières en cuivre).

 

Budapest (26)

Budapest (25)

Budapest (29)

 

L'édifice est construit dans un calcaire très poreux, il supporte mal la pollution, c'est pourquoi il est sans cesse restauré. Les échafaudages budapestois valent le coup d'oeil!! (c'est pas de la gnognotte)

 

Budapest (17)

Il possède 700 salles somptueusement décorées, on ne visite que l'aile nord avec un guide parlant français: le grand escalier, la salle de la coupolle avec la couronne de saint Etienne,des halls voutés et la salle du congrès.

 

Budapest (20)

Budapest (23)

Budapest (22)

Budapest (24)

 

LA BASILIQUE SAINT-ETIENNE

 

 

Cathédrale néoclassique achevée en 1905, elle possède un dôme de 96m de haut. On ne peut pas la râter! Une cloche de 9 tonnes a été mise en remplacement de celle volée par les nazis pendant la guerre mondiale.

 

Nous n'avons pas jugé utile de visiter l'intérieur.

 

Budapest (31)

 

 

VISHARANG ETREZDE: cantine hongroise

 

Cette "cantine" se situe à proximité de la cathédrale saint Etienne. Le décor rétro est amusant, la cuisine y est typique, et c'est pas cher. On ne saurait que trop le conseiller... surtout à ces messieurs, car la serveuse (qui certainement compte sur des pourboires plus conséquents que les 10% habituels que l'on est tenu de laisser même s'ils ne sont pas compris dans la note) est très mimi avec sa robe courte, courte, noire et son petit tablier blanc. (Allez savoir pourquoi, elle ne s'adressait qu'à mon homme...)

 

Mesdames, je dois vous mettre en garde: les budapestoises sont de belles plantes magnifiques, et toutes en jupe même avec le froid, jeunes et moins jeunes... non ce n'est pas un mythe!

 

Budapest (34)

 

Et nous avons trouvé les budapestois en général polis, reservés et disciplinés (y'a que ... nous qui traversions quand le petit bonhomme n'était pas encore complètement vert , même si y'avait pas une voiture sur la route par exemple. D'autre part, si nous pouvions voir de pauvres gens faire les poubelles de jour comme de nuit, jamais nous n'avons été sollicités ni ennuyés... ils rasaient les murs).

 

Budapest nous a fait l'effet d'une ville peu agressive, aucun sentiment d'insécurité, ni la nuit, ni le jour... bon, nous n'avons pas fait tous les quartiers non plus.

 

 

LE MARCHE, HALLES CENTRALES 

 

 

Les halles sont installées sous une structure en fer datant de l'exposition du millénaire: 1896. Elles ont été rénovées en 1994. On y trouve de tout, fruits, légumes, viande, paprika et objets d'artisanat (perso je n'aime pas trop les objets folkloriques de Hongrie).

 

Budapest (15)

Budapest (13)

Budapest (12)

 Budapest (14)

 

Le détail qui tue: la vente " à la pelle de foies de volailles, de têtes de cochons et de canards, de langues de porc et autres réjouissance... y'a pas de doute sur leur côté complètement industriel!! et BEURK!

 

Budapest (11)

 

PONT DE L'INDEPENDANCE (1896)

 

 

Situé juste à côté du marché, il traverse le Danube (qui n'est pas bleu!!!)pour rejoindre le côté BUDA de la ville.

 

C'est une architecture en porte à faux, chaque pilier est surmonté d'un turul (oiseau mythique). Détruit pendant la deuxième guerre mondiale, il a été reconstruit à l'identique en 1946.

 

Budapest (16)

 

PONT DES CHAINES (1849)

 

Pour relier PEST et BUDA on peut aussi prendre le pont des chaines, le premier pont qui a relié les deux parties de la ville. C'est d'ailleurs au bout de celui ci que se trouve le funiculaire de BUDA. C'est le plus ancien pont de Budapest, le tablier est supporté par deux tours.

 

Budapest (63)

Budapest (54)

Budapest (53)

 

Le détail qui tue: les lions qui en gardent l'entrée!

 Budapest (41)

 

BUDA depuis PEST (vues)

 

Budapest (18)

 

Le palais royal (que nous n'avons pas visité):

 

Budapest (42)

 

 BUDA

 

 

Nous sommes montés par l'escalier de Habsbourg en 1/4 d'heure et c'était FACILE. On aurait mis plus de temps à faire la queue au funiculaire qui, certes est mignon, mais dont il faut payer la montée en plus (Bien qu'il soit BKV apparemment ils ne prennent pas la carte).

A BUDA, nous n'avons pas vu le palais royal, mais nous sommes allés plutôt sur la droite, vers l'église MATHIAS.

 

Cette dernière date du moyen âge mais a été reconstruite au 19èeme siècle. De style néogothique, elle possède une flèche délicate et des tuiles vernissées polychromes. Je l'ai trouvé très belle. L'intérieur était fermé à la visite ce jour là, mais il parait que ça vaut le coup d'oeil....

 

Budapest (55)

Budapest (57)

Budapest (59)

Budapest (56)

 

Juste à côté de l'église MATHIAS se trouve le BASTION DES PECHEURS:

 

Création néogothique de 1905, afin d'offrir une point de vue sur le fleuve et rappeler par son nom qu'ici au moyen âge se dressait une partie de la muraille du château.

 

Le détail qui tue: j'ai trouvé ça hyper KITSCH!!!! mais la vue sur BUDA est géniale.

 

Budapest (60)

Budapest (58)

Budapest (61)

 

Nous sommes redescendus à pieds jusqu'à l'Eglise des capucins que nous avions repérée depuis le haut.

Budapest (62)

 

BOIS DE VILLE

 

 

Quartier de la place des Héros, du musée des beaux arts et du monument du millénaire (j'avais plus de batterie sur l'appareil photo...), il s'y trouve aussi un grand parc ou se promènent beaucoup de monde, et où jouent beaucoup d'enfants. Le marché aux puces ferme à 14H.

Dans ce coin là, juste à côté des bains Széchényi se trouve le zoo municipal avec le bâtiment des éléphants qui est classé au patrimoine mondial de l'unesco .

 

 Le détail qui tue: il y a aussi un cirque municipal, qui donne des représentations quotidiennes, je trouve ça excellent, et si j'avais eu plus de temps, je serais allée y faire un tour!

 

LES BAINS

 

On ne peut pas aller à Budapest sans aller faire un saut dans les bains: surtout ne pas oublier le maillot (quoique... en semaine, ce n'est pas mixte, et on peut y aller nu).

 

D'abord construits par les romains, puis redécouverts par les turcs au XVIème siècle, les bains ont encore retrouvé de leur panache avec la belle époque.

Budapest est une ville des eaux, une centaine de sources d'eau chaudes sont présentes dans la ville, au pied de la colline de BUDA. D'ailleurs, cette eau chaude sert aussi à chauffer la plupart des bâtiments de la ville, et on n'a jamais froid en intérieur.

 

Aujourd'hui encore, les bains font partie d'un art de vivre, les gens y vont pour soigner les rhumatismes, se faire masser, jouer aux échecs, parler politique, ou tout simplement se reposer.

 

Széchenyi:

 

Au bois de ville, c'est le plus grand établissement thermal d'Europe. Un vaste bassin découvert au centre (38°) est entouré de bâtiments de style néobaroque.

 

L'entrée n'est pas donnée (3000ft par personne, d'après mon souvenir), et les casiers fonctionnent avec un système de bracelets électroniques.

 

Le détail qui tue: les cabines d'habillage sont en bois... criblées de trous qui permettent d'espionner les déhabillages d'une cabine à l'autre! :)

 

Budapest (35)

Budapest (37)

Budapest (38)

Budapest (36)

 

 

Bains gellért

 

 

De style ART Nouveau. Ces bains ne sont mixtes que le dimanche, le reste du temps, il y a des sections séparées entre hommes et femmes. Ce jour là, le maillot de bain est obligatoire, mais pas les tongs malgré ce que vous dira un vendeur parlant français situé juste dans l'entrée.

 

Le détail qui tue: les vestiaires sont collectifs, j'entendais des françaises venues se déshabiller juste à côté de moi dire: bon, ben, à la guerre comme à la guerre!! (perso, je m'en fous complètement).

 

On a préféré se baigner à Széchenyi, plus de bassins, plus sympa, mais l'architecture de Gellért est plus belle (et l'entrée encore plus chère, je crois me rappeler que l'on a payé dans les 5000fts par personne!!).

 

Budapest (68)

Budapest (69)

Budapest (70)

 

 

Budapest, le nez en l'air: photos en vrac

 

Budapest (64)

Budapest (6)

Budapest (52)

Budapest (43)

Budapest (39)

Budapest (40)

Budapest (30)

Partager cette page

Published by
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog