Solidarité à la montagne

Publié le 22 Novembre 2013

Ce matin, vers 5H30, je me rend compte qu'il n'y a plus d'éléctricité. Je me lève, parce que le réveil étant electrique, j'ai peur de ne plus me réveiller après.

De toute façon j'embauche à 8 h00, et avec les quelques cm de neige, je me doute que je ne suis pas arrivée et qu'il y a du pain sur la planche avant !

  

Plus de bougies, heureusement il reste le feu dans l'insert et deux frontales pour s'éclairer. Dehors, il y a  seulement quelques centimètres, mais de quoi être obligé de tous partir tôt avec le 4X4.

  

A 7H10 nous voilà tous les 4 embarqués dans la voiture. En bas de la route, on tombe sur un os: il y a des arbres en travers du chemin.

Impossible de faire demi tour, Mr Lo décide d'aller à pied chercher une tronçonneuse quelques maisons plus loin. Il arrive chez un belge devenu récemment notre voisin. Les autres maisons sont fermées.

Il lui demande de l'aide: sa tronçonneuse pour aller dégager la route.

Et le Monsieur qui lui répond:- Ah non, moi je ne prête pas mes affaires.

 

MERCI!!!!!!!!! Quel con, bonjour la solidarité! dans des conditions de vie que nous avons tous, on ne peut pas se permettre d'avoir peur du voisin ou de jouer les égoïstes, ça se retournera contre lui.

 

 

Mr Lo revient à la voiture. Nous essayons de remonter en marche arrière, on y arrive un temps, mais dans un virage on se met dans le fossé. Et en se dégageant du fossé, on manque de finir dans le ruisseau, sous mes cris de frayeurs qui agacent MR LO. On finit par être bloqué, et Mr Lo qui remonte à la maison à pieds chercher la tronçonneuse.

 

 

Bon sang, on finit par arriver à bon port, mais j'me dis que c'est usant, cette vie là.

 

2-copie-8.JPG

 

 

 

Rédigé par loukoum

Publié dans #galères - soucis et joyeuseries

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
On ne peut hélas pas éliminer tous les cons...<br /> Même dans des endroits très spéciaux, la solidarité n'est pas une évidence.<br /> À force de voir Bambois dans la colonne de gauche, j'ai fini par me le faire offrir il y a 2 ou 3 ans. ça m'a rappelé ma jeunesse quand,emportée par l'élan de 68 je rêvais de retour à la terre.<br /> L'an dernier j'ai lu "la survivance" de Claudie Hunzinger. On comprend que la vie à la montagne n'est pas qu'une partie de plaisir.
Répondre
L
<br /> <br /> ¨Sûr, ça se mérite, même actuellement où c'est quand même moins dur qu'avant. Et même pour nous qui ne sommes pas des extrêmistes de la vie en autarcie malgré notre isolement.<br /> <br /> <br /> Excellent d'avoir lu Bambois!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
A
Vous devriez lui demander de lire votre blog.. à votre voisin..<br /> <br /> Courage, on pense à vous
Répondre
L
<br /> <br /> ah oui, tiens. mais je pense qu'il va bientôt comprendre ce que c'est la vie ici, arrivé il y a peu de temps, il ne se rend pas encore compte!<br /> <br /> <br /> <br />