Des années d'amitiés

Publié le 9 Octobre 2015

Des années d'amitiés

Hier, j'ai entendu à la radio un morceau de U2, et tout m'est revenu en pleine figure. Comme si j'allais mourir et que je me repassais le film de ma vie. Ce billet, je vais le dédier aux amis qui sont passés et parfois sont restés dans ma vie, à ceux dont je n'ai plus traces aujourd'hui mais qui sont dans ma mémoire.

U2, ça m'a rappelé la soirée de fête que j'avais fait avec mes amis le soir des résultats du BAC. J'ai repensé à cette soirée avec Soka, Sochi, Simon, Zez, Fred, Sandra, Seynabou(pour ne citer qu'eux), à la fièvre dansante qui nous avait pris, à nos serments: "on se reverra" (et on ne s'est jamais revu ou très peu... et nous voici quelques 23 ans après quand même!!!).

De là, toutes les années lycée me sont revenues...

J'ai revu mes fidèles copines de chambre d'internat (après deux ans de dortoir!) : Seynabou qui savait mettre ses deux pieds derrière sa tête, Céline fidèle depuis le collège, Sandra et ses beaux cheveux bouclés qu'elle entretenait avec amour avec du Pento et notre petit bout en train, Minnie de son prénom, toujours un énorme sourire au lèvres... on en a eu, des fous rires! Il y a eu aussi Laétitia, qui avait toujours le mot reconfortant: "oui, allez, c'est ça, pleure va, tu pisseras moins!!".

Et puis Florence, ma douce Florence avec qui je somnolais en silence pendant les longues heures du cours de biologie en Terminale,  et Katia qui s'y mettait avec nous pour ronfler de temps en temps aussi.

Il y avait  nos supers potes de récré, avec qui ont refaisait le monde ou on se tordait de rire au petit déjeuner, Amalric, Loïs, et Jean-Luc. Ahhh, on a vécu ensemble de grands moments!!!! Surtout dans l'hilarité!

Nous trainions aussi avec la bande des beaux gosses: Frédéric, Zez, Soka, Sochi, Simon, Dimitry, Sylvain...je les ai en partie retrouvé sur facebook, ils ont construit une famille et sont toujours aussi sportifs.

Dans ma classe, il y avait Pascal, petit admirateur fidèle, qui même des années après (encore aujourd'hui!!) continue à me souhaiter mon anniversaire tous les 6 novembre. Merci Pascal.

Il y a eu aussi David, béret sur la tête, jolie langue parlée, et attitudes d'acteurs (mais plutôt dans le genre looser), qui ouvrait les portes brusquement, s'arrêtait un instant sur le pas, me regardait avec un air on ne peut plus langoureux et me sortait une ôde de sa composition. J'en étais souvent mal à l'aise, mais j'ai adoré le voir jouer du Jean Michel Jarre au synthé ;-)

Quand j'entends la musique du film Ghost, je repense à Dimitry, mon petit ami de quelques mois... et à ce moment émouvant d'une soirée dansante où il m'avait embrassée sur cette musique et m'avait ensuite portée dans les airs au dessus de lui. C'était un moment puissant, riche en émotion que je n'ai pas oublié. Un truc que tu gardes au fond de toi, dans tes rêves...

Et de fil en aiguille, en pensant petit ami, mon esprit s'envole vers les souvenirs du collège. 

Au collège, oh la la, c'était Matthieu. Trois ans pendant lequels je n'ai vu que lui, Mathieu, beau brun ténébreux et rebelle, genre BAD boy. Petite fille coincée et peu sûre d'elle que j'étais, j'ai eu beaucoup de mal à ce qu'il s'intéresse à moi. D'ailleurs, lui et moi ça n'avait pas duré longtemps. Mais je l'avais gardé en moi pendant des années. Même encore au lycée, je ne pouvais m'empêcher d'être attirée par lui alors que j'étais prise d'autre part. Si j'avais été plus sûre de moi, je suis certaine que lui et moi on aurait pû vivre quelque chose de pas mal. Il m'est revenu en rêve pendant plus de 10 ans par la suite. C'est fou ce qu'on peut être marqué par certaines rencontres.

Au collège Céline était là. On était toujours ensemble nous deux. Et puis, on aimait bien trainer avec Nejna, je me demande bien ce qu'elle a pû devenir, Nejna...Elle, elle n'avait pas sa langue dans sa poche et nous instruisait pour notre future sexualité avec du langage et des explications bien imagés.

Il y avait aussi la sympathique Alexandra, Frédérique et ses longs cheveux jusqu'aux fesses ( qui me faisaient mourir d'envie moi qui n'ai jamais réussi à les faire pousser plus bas que mes épaules!), Marjorie la plus mûre d'entre nous, Laetitia l'intrépide qui voulait devenir reporter et qui maintenant fait des rallyes. Il y avait Serge, Charlie, Sylvain, ... 

Sylvain, en CM2, il me faisait passer des mots doux pendant les cours. C'est à cette époque où je squattais les bancs de la grande école primaire avec ma copine Claudine, trop forte à l'élastique. On en a fait un de ces nombre de parties pendant les récrés!!! je n'ai jamais plus eu de nouvelles de Claudine, et Sylvain, lui il est devenu ingénieur à météofrance. Qui l'aurait cru à l'époque?

En classe unique ça remonte à très loin, en pleine Ardèche profonde, on était quelques uns à inventer des jeux à n'en plus finir dans la cour de l'école de Saint Julien Labrousse. Avec des bouts de bois et de la Terre. Il y avait John, Nicolas, Jérome, et Laure, ma copine Laure,devenue par la suite fan inconditionnelle de Johnny Deep dans 21 jump street, et dont la maman faisait un succulent gateau roulé au chocolat et nous amenait dans sa rodéo décapotée verte. Bah, à l'époque, c'était détendu! La classe unique entière allait aux séances de natation à la piscine municipale, à 10km de là, en 2CV. On était tous enchevêtrés les uns sur les autres et hop, on y allait comme ça. Et tout le monde était content! C'était ça ou pas de piscine. Et on disait "allez Titine", dans les montées. Il y avait aussi mes deux frangines, avec nous d

Et puis en vacances, durant mon adolescence, il y a eu quelques rencontres marquantes. Comme celle avec Catherine et Elisabeth les toulousaines, en camp UCPA dans la Vanoise, unies pour supporter la difficulté des randonnées à 10 heures par jour, et à dormir dans des refuges isolés dans des sacs à viande. J'ai gardé contact à vie avec mes deux copines toulousaines. Je vais encore voir Elisabeth avec son mari et sa fille ce week-end...

En camp, à la plage, pendant les vacances, je me rappelle de Nicolas le petit blond en planche à voile, de Stéphane le beau gosse, de Martin le chaman fan de Thiefaine,d'Isabelle avec qui o n s'est écrit des lettres pendant des années,de Stéphanie, je me souviens aussi des autres, dont j'ai oublié le prénom.

Et puis pendant les études, il y a eu un an en co-location avec Séverine la maniaque et Laurence la technicienne du son. Les fêtes dans les apparts, avec le hard rock à fond, et notre punk Daniel, sa crête sur la tête, la guitare entre les mains. Il y avait Chloé, trop belle, elle adorait imiter Marge simpson dans la voix. Sandrine, avec son bon coup de crayon, elle a intégré l'équipe de follimage à Valence, je crois. Claire, notre accolyte, qui avait les cheveux auburns et toujours un trait d'eyeliner sur les yeux. J'en oublie d'autres... comme Alain, qui jouait du Prince à la guitare, dont j'étais fan et avec qui je sortais. Il travaille maintenant à FR3 Lyon, et je l'ai retrouvé des années après sur facebook, ce qui m'a permi de l'engueuler de la façon peu élégante qu'il avait eu de me larguer à la fin de cette année d'études. NON MAIS!

Quand je suis partie à Lyon, pour 2 ans, ça a été un nouveau départ, encore! Nous étions 12 élèves dans cette classe prépa. Nous avons bossé dur pendant 2 ans, à 45 heures de cours par semaine, à finir nos dessins tous les soirs tard dans la nuit, à nous endormir en cours d'histoire de l'Art tant nous étions fatigués, et à nous prendre des mauvaises notes à nos productions picturales le mercredi matin...

Il y avait Bérenger, devenu prof, je crois, dans cette même classe prépa. Il y avait Stéphane, et Anna-Paula, nos deux homosexuels de la promo (qui bien sûr n'étaient pas ensemble puisqu'il s'agit d'un homme et d'une femme). Il y avait Jean Baptiste, qui est parti dans le paysagisme.

Il y avait Pasacale, que j'ai revue pendant longtemps après et qui habite dans le tarn. Il y avait Magali et ses chemises, trop forte Magali, elle avait une super sensiblité graphique. Il y avait Anne-Valérie la bosseuse, Sarah l'intrépide que j'aurais aimé revoir par la suite, et félicie, qui a bien réussi, à Paris. Il y avait aussi Sophie! c'est elle qui a été témoin de mon mariage, célébré en toute intimité quelques années plus tard. Il faut dire que Sophie et moi... on est partie ensemble à la Fac par la suite. A Toulouse.

Et là bas, j'ai rencontré Céline qui m'a appris à faire le poulet au curry, Valérie et Fanfan qui ont fini femmes d'agriculteurs dans le Tarn et que je salue, car nous sommes toujours en contact. Et puis tous les autres, dont bizarrement j'ai oublié le nom. Toulouse, belle ville, mais amitiés superficielles, le sud quoi! ;-) 

Mais il y a eu aussi Manu , qu'on est allé voir ensuite en Martinique où il travaille et qui avait été extra! Et Didier, le musicien, avec qui je refaisais le monde dans le train.

Et avec tout ça, j'ai aussi cotoyé, à l'époque, les amis de Mr lo, Manu, Martin, Simon et Hélène, Xavier...et les autres de la bande des stéphanois, comme Judicaël que nous voyons encore (coucou Judi!!!! je sais que tu lis parfois le blog de l'autre côté de la France).

Et pour finir, je citerai nos voisns d'appart à Toulouse, Forent le routier, et Catherine son épouse devenue prof de Yoga, avec qui nous sommes devenus amis, pour la vie, car encore aujourd'hui nous passons des week-ends ensembles. je me souviendrais toujours du mariage motard et mixtes (Catholico-musulman) ou nous nous étions rencontrés!

C'est sur cette note que je finirais cet article sur les gens qui ont traversé ma vie et qui ont écrit mon histoire. Je ne les oublie pas.

Je fais un petit coucou aux amis actuels qui ne sont pas le sujet de cet article mais à qui je tiens. Et ceux que j'ai oublié de mentionner, ne m'en voulez pas ;-) je vous embrasse très fort.

Et n'oubliez pas, c'est dans les coups durs qu'on voit sur qui on peut compter.

Quelques citations sur l'amitié...Quelques citations sur l'amitié...
Quelques citations sur l'amitié...Quelques citations sur l'amitié...

Quelques citations sur l'amitié...

Repost 0
Commenter cet article

marion 08/11/2015 20:09

Beaucoup d'amis, des images qui me parlent et d'autres non....
Et dire qu'on est qu'au milieu de notre vie....encore des rencontres en perspectives!!

loukoum 09/11/2015 11:21

vi ;-)