hiver 2003 suite!

Publié le 4 Juin 2007

C'est donc cet hiver là que nous avons eu l'usage de notre cuisine, non terminée, mais fonctionnelle en l'état. Fini la fromagerie, ses moisissures et ses courants d'air! nous y avons remisé le bois :

Nous chauffons la maison quasi exclusivement au bois avec le foyer fermé double combustion que nous avons, qui n'a par ailleur pas de gaine ailleurs dans la maison, mais lui seul arrive à nous donner une température intérieure de 20° tout l'hiver, nous avons le chauffage central au fioul, mais il ne nous sert que pour le hors gel en fin de compte, quand nous partons.

voici la cuisine en 2003:

 

On a gardé des vieilles niches j'ai mis des carreaux de récup. Les joints sont faits à la chaux, on n'a pas mis de ciment dans la maison, seulement de la chaux. Il faut que la maison respire et que l'humidité puisse partir. En fin de compte tout ce qui est hydrofuge est à proscrire quand on rénove des batiments assez humides, au contraire, il faut que les matériaus soient le plus possibles poreux et laissent repisrer l'ensemble. ca marche bien. On a un pièce ou on a mis un enduit légèrement plastifié, et bien c'est la seule ou ça moisit. Ailleurs, avec la VMC, aucun problème d'humidité.

J'ai lissé tous les joints au gant.

Maintenant,  voici le bureau que mon homme a fabriqué avec les planches du parquet qui restaient:

toutes les planches sont passées à l'huile de lin mélangée (à l'oeil) à de l'essence de thérébentine.

Rédigé par loukoum

Publié dans #Notre installation en montagne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article