hiver 2002

Publié le 24 Avril 2007

Cet hiver là, on avait fait une pièce à vivre dans notre futur salon, la cuisine dans la fromagerie. petit Sissi dormait toujours dans sa caravane. Nous avons eu quelques mois de flottement, on s'est reposé un peu au coin de notre nouvelle cheminée! Au dessus de nos têtes dans la pièce à vivre, il n'y avait rien! juste du lambris mais plus haut, ni parquets aux étages, ni isolation au toit, juste des poutres.

On a passé l'hiver comme ça. On a fait quelques travaux d'assainissement à l'extérieur (décaisser derrière la maison pour réduire l'humidité), on a eu de la neige, et comme on n'était pas équipé, c'était un peu la galère de rentrer du boulot.
Il m'est arrivé plusieurs fois de devoir monter les 2km de chemin avec mon petit loulou dans les bras, après le travail...

En janvier ou juste avant Noël je ne me souviens pas très bien, on a eu jusqu'à -10° ce qui est tout à fait inhabituel par ici (même à 900m, dans les pyrénées, ça ne se voit pas trop, en tout cas sur les faces sud). Comme une partie du tuyau n'avait pas été enterrée, on n'a pas eu d'eau pendant quinze jours. Avec un bébé de 9 mois, autant vous dire que j'en garde un souvenir assez pénible.
C'est là qu'on s'apperçoit de la valeur de l'eau! Enfin, rien n'est jamais catastrophique, on s'en est sorti ;) "comment qu'y faisaient avant? ".

carrelage dans la future cuisine

Depuis le début des travaux, on bosse avec un bob cat, on l'a acheté parce que sinon, mettre les pannes sur le toit ça aurait été impossible, il nous sert enormément aussi pour l'entretien du chemin, les travaux de terrassement, pour bouger mille et une choses. Il a une pelle et un godet.

C'est avec cet engin que MR LO a décaissé derrière la maison, et durant l'hiver 2002, après nos soucis avec l'eau, on a décidé d'enterrer la fin du tuyau, un endroit accessible avec l'engin, donc mon mari a creusé la tranchée avec. Bon, il y a toujours des galères, rien ne se passe vraiment toujours facilement, et là, il avait mis l'engin dans la tranchée, alors pour sortir de là comment faire??? je ne sais plus quelle idée on avait eu, en tout cas, c'était pas la première fois qu'un truc du genre arrivait, et ça n'a pas été la dernière!
En fin de comptes, les galères sont noubreuses quand on restaure une maison.

Rédigé par loukoum

Publié dans #Notre installation en montagne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article