La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre

Publié le 18 Octobre 2021

Visiter Bagnères à pieds, le nez en l'air, cela permet de voir la richesse architecturale de la petite ville, qui fut fortifiée à l'époque médiévale.

On côtoie alors les différentes époques qui ont marqué l'histoire de cette cité thermale, construite surtout avec le tourisme lié au thermalisme, mais aussi avec l'industrie ferroviaire et l'industrie textile.

On peut côtoyer, ainsi, des éléments art déco, art nouveau, classiques, mais aussi médiévaux et renaissance. 

C'est une visite agréable que de flâner dans les ruelles et de repérer tous ces petits détails.

La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre
La richesse architecturale de Bagnères de Bigorre

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Ca se passe par ici

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article