Sérieux

Publié le 13 Avril 2020

Avec ce virus et ce confinement, chaque fois que je descends faire les courses, c'est l'aventure.

Non mais sérieux!!!

Déjà, j'essaie de tout faire pour ne pas ramener à la maison cette saleté, et c'est une grande responsabilité, car je suis la seule de la famille à "m'exposer" environ une fois par semaine, peut-être tous les 8-9 jours (j'essaie d'optimiser au mieux les repas pour ne pas avoir à partir à l'aventure trop souvent, c'est épuisant comme truc!).

Du coup, sur place, je ne sors que masquée (malheureusement je n'ai pas de masque FFp2, mais de vulgaires masques en papier non tissé, qui ne protègent pas grand chose, mais protègent au moins les autres si moi -même je suis infectée sans le savoir).

J'ai essayé de mettre des gants, mais je ne vois pas l'intérêt. Du moment qu'on se nettoie les mains au gel hydro-alcoolique à la sortie (il m'en reste du voyage en Thaïlande), et que, personnellement, je nettoie la barre du caddy avec une lingette avant de la toucher.

Mais bon, même en prenant des précautions énormes, et en partant du principe que le virus peut être partout sur les surfaces des emballages et autres, c'est impossible de se prémunir à  pour . Ne serait ce que parce que, de toute façon, on est bien obligé de prendre les sacs de courses avec les mains, qu'on a peut-être souillées en débarrassant les produits sur le tapis roulant de la caisse.. Bref. Personnellement j'ai du mal à croire, quand même, qu'on puisse ramener cette merde juste sur le sac de course, mais Mr lo, lui, tient à ce que nous fassions le plus attention possible.

Je ne vous dis pas le bazar, et quand je pars faire les courses, je sais qu'après tout le schmilblick que je vais mettre en oeuvre "en zone exposée", je vais rentrer à la maison, me déshabiller, quitter mes chaussures dehors, me laver les mains, "désinfecter" comme je peux tous les produits avant de les ranger (eau+savon pour les emballages plastiques que je ne peux pas retirer), vinaigre ménager sur les cartons et autres... je ne sais pas si ça sert à quelque chose, j'ai quelques doutes, mais au moins, j'ai fait de mon mieux pour préserver ma famille.
Le pire, c'est qu'on ne sait pas si on ne l'a pas déjà eu, ce virus, si ça se trouve, on fait tout ça pour rien. Des fois aussi, j'en viens presque à me dire qu'on ferait mieux de le choper et puis terminé, on peut espérer une immunité pendant  ou 1 ou 2 ans (même si ça n'est pas sûr) et penser à revoir nos parents... pfff.

Bref, Mr Lo a un emphysème aux poumons, alors il faut quand-même prendre des précautions car il fait partie des personnes à risques. Et ça m'embêterait que ce soit moi qui lui transmette le virus en étant allée faire les courses.

Les enfants respectent parfaitement le confinement, ils ne sont pas retourné au contact de la "population" depuis le début. Ils n'ont vu aucun copain.

Le truc qui m'agace fortement quand je vais faire les courses, et qui fait que j'en reviens complètement cuite, épuisée nerveusement et psychologiquement aussi, c'est que les gens me regardent de travers et me font des réflexions. Ils jugent les gens qui portent des masques (heureusement, maintenant, c'est de l'ordre de la moitié des personnes, ça évolue). C'est comme si on les avait volé. Non mais je vous promets! Perso, je les ai car à Noël on en a acheté pour ne pas ramener la gastro à ma famille (14 personnes) alors que Mr Lo l'avait chopée dans la senne juste avant. Je les ai proposés à l'hôpital, mais je n'en ai pas non plus beaucoup, et ils sont très fins, en papier non tissé. L'hôpital m'a dit de les garder pour nous. Du coup, genre, je n'ai absolument rien à me reprocher et au contraire, les gens devraient être contents car quand je fais ça, c'est surtout eux que je protège. des fois j'hésite presque à tousser derrière mon masque pour le leur montrer, mais je me ravise, juste parce qu'après je sais que du coup, on me jugerait en se disant que je ne respecte pas la quarantaine! Bref. Ils m'épuisent, les autres. Les français est con. 

Mais bon, j'ai assez voyagé pour savoir que c'est partout. En Thaïlande, par exemple, ils critiquaient beaucoup les "farangs" (blancs européens), car ils ne portaient, justement, pas de masques et qu'on leur amenait le virus. J'ai vu aussi le témoignage d'une française expat au Pérou qui disait qu'elle avait dû se réfugier dans une grande ville avec l'aide de l'ambassade car dans son village, les gens la tenaient pour responsable de l'épidémie. Bref, quand je disais que la personne humaine était pleine de ressources l'autre jour  et qu'elle me redonnait la foi, et bien c'est à tempérer car d'un autre côté, les pires côtés de l'Humanité se déchaînent aussi en ce moment, comme en temps de guerre.

Sérieux

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Regards, #tranches de vie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article