Thaïlande Etape 10 : Bangkok

Publié le 7 Avril 2020

Ce matin, nous trainons dans les rues non loin du quai Sapan Hua Chang, pour acheter à droite et à gauche des beignets frais et autres réjouissances à des stands de street-food, pour notre petit-déjeuner.

Thaïlande Etape 10 : Bangkok
Thaïlande Etape 10 : Bangkok

C’est d’ailleurs à ce quai que nous prenons un express boat sur le khlong saen saep.

C’est vraiment une expérience très typique ! Non seulement nous nous sentons intégrés à la vie locale, mais en plus, nous pouvons admirer les bords du Khlong.

Pour 9THB par personne, il nous dépose au terminus, l’arrêt Panfa Leelard, depuis lequel nous marchons en direction du grand palais, en admirant, à droite les statues de Bouddha dorées vendues dans de nombreuses boutiques, à gauche des temples éclatants, au détour des rues et ruelles.  Dans cette partie de Bangkok, ce n’est pas comme à Ratchatewi, c’est beaucoup plus aéré, et on voit le soleil (moi qui croyait qu’à Bangkok, on ne le voyait que peu à cause du smog…).

Thaïlande Etape 10 : Bangkok
Thaïlande Etape 10 : Bangkok
Thaïlande Etape 10 : Bangkok
Thaïlande Etape 10 : Bangkok

La journée est superbe, il fait très chaud.

L’entrée au palais est de 500THB par personne, incluant un spectacle de danse traditionnelle, lors de notre venue. Le pantalon est obligatoire pour les hommes, et les femmes doivent avoir les jambes et les épaules couvertes (les hommes aussi d’ailleurs). Les tongs sont interdites. Les gardes vérifient de près la tenue, et son très sévères avec ça : on ne rentre pas si l’on n’est pas correctement habillés, et ensuite, à l’intérieur du Wat Phra Kaeo, il y a encore des contrôles. J’imagine les abus qu’il y a pu avoir… d’étrangers ne respectant pas du tout les traditions et offensant leur dieu. Quand je vois l’attitude de certains depuis notre arrivée en Thaïlande, je ne suis pas étonnée. Il faut retirer les chapeaux et casquettes quand l’on entre dans certains bâtiments.

Thaïlande Etape 10 : Bangkok

 Dans l’enceinte du palais, nous prenons un coca qui est à 15 Baths, c’est-à-dire pas grand-chose. C’est fou car j’ai remarqué que les lieux touristiques n’abusent pas forcément des prix.

La visite est extraordinaire. C’est vrai que quand on voit des photos, ce n’est pas forcément aussi joli qu’en « vrai ». Aucune image virtuelle ne peut montrer cette réalité de décors étincelants et colorés, dans une ambiance très particulière malgré le monde (c’est très touristique).

Thaïlande Etape 10 : Bangkok

Le Palais Royal a été construit en 1782 par le roi Rama Ier sur la rive gauche (orientale) du Chao Phraya. Il abrite non seulement la résidence royale et la salle du trône, mais aussi un grand nombre de bureaux gouvernementaux et le temple du Bouddha d'Émeraude (Wat Phra Kaeo). Il couvre une surface de 21,8 hectares et est entouré de quatre murs de 1 900 m de long.

Le site est ouvert de : 8h30 à 15h30, 7 jours sur 7(sauf les jours de cérémonie).

sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude
sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude
sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude
sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude

sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude

Ce qu’on visite, en réalité, sur ce site, c’est surtout le sanctuaire du temple du bouddha d’émeraude (Wat Phra Kaew). Car il y a peu de salles du palais royal qui sont encore accessibles. C’est l’extérieur du palais qui est à voir, avec ses magnifiques jardins.

War phra kaew
War phra kaew
War phra kaew
War phra kaew

War phra kaew

L'ensemble du Wat Phra Kaew, est le plus extraordinaire à mon sens. Celui-ci (appelé aussi temple du bouddha d’émeraude,( ou encore wat Phra Keo) comprend de nombreux éléments finement décorés, et c’est un véritable festival de couleurs.

Il est gardé par des statues de géants, les yakshas, et les Kinnaris (mi femmes, mi oiseaux).

Wat phra kaew
Wat phra kaew

Wat phra kaew

Le roi Rama I a construit Wat Phra Kaeo afin de consacrer le Bouddha d’Émeraude. Correspondant à différentes saisons, le Bouddha d’émeraude se pare de costumes saisonniers, qui sont changés trois fois par an. En été, la statue est ornée d’une couronne et de bijoux, en hiver elle est enveloppée dans un châle doré et pendant la saison des pluies, vous verrez le Bouddha d’émeraude porter une robe dorée et une coiffe. Il est totalement interdit de la photographier. Et pour le voir, il faut se déchausser et retirer son couvre-chef.

Thaïlande Etape 10 : Bangkok

Nous avons la chance d’être en période de corona virus, si bien que les chinois étaient absents. Donc la visite, bien qu’avec du monde, n’est pas infernale. Apparemment, en temps normal, c’est la bousculade…

sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude et palais royal (première photo)
sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude et palais royal (première photo)
sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude et palais royal (première photo)
sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude et palais royal (première photo)
sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude et palais royal (première photo)

sanctuaire du temple du bouddha d'émeraude et palais royal (première photo)

Après environ 2h passées à s’extasier devant les différentes architectures de l’ensemble, nous prenons une navette pour nous rendre au chalerm Krung royal théâtre pour voir un spectacle de danse traditionnelle. Très instructif, surtout pour les enfants, qui n’ont jamais rien vu de tel (personnellement, je préfère la danse traditionnelle balinaise).

Palais royal
Palais royal
Palais royal

Palais royal

La danse traditionnelle Thaïlandaise tire sa richesse d’une double influence chinoise et Indienne. Normalement, il y a deux sortes de danses : le khon (dansé par les hommes à l’origine, qui effectuent de nombreuses acrobaties) et les lakhon, dansé par les femmes. Là, nous assistons à un spectacle de Khon, mais qui mélangeait hommes et femmes, puisque maintenant, elles dansent dessus aussi. L’histoire est contée par un conteur, les musiciens sont sur le côté de la scène, avec des instruments traditionnels. Comme pour les spectacles balinais, quand ils ne sont pas réservés aux touristes, ceux-ci peuvent durer jusqu’à 8 de temps !

Chez les danseuses, j’ai été particulièrement impressionnée par la mobilité des mains. Elles dansent jusqu’au bout des doigts !

Spectacle de danse traditionnelle
Spectacle de danse traditionnelle

Spectacle de danse traditionnelle

Par contre, la clim est à fond dans le théâtre, les gars ont froid, moi, heureusement, j’ai amené mon foulard, cela me permet de couvrir au moins mon cou…

En sortant, nous nous rendons juste derrière le théâtre, où se trouvent, sous une galerie (dans le Old Siam Plaza), des stands de street food qui fleurent bon ! (Dans le Théâtre, il y a aussi un restau, mais c’est plus cher).

Puis nous retournons à pieds vers le Wat Pho, dont l’entrée est de 200 THB par personne. C’est le temple du bouddha couché.

Wat Pho
Wat Pho
Wat Pho

Wat Pho

Je pensais qu’il n’y avait qu’un temple, et hop, la visite était finie. Mais au contraire, c’est un complexe de différents bâtiments dans lequel, au départ, nous sommes complètement perdus. Nous n’arrivons pas à trouver ce fameux bouddha couché !

Avec l’entrée, il est offert une bouteille d’eau. Nous cherchons aussi où récupérer cette petite bouteille, car nous sommes assoiffés.

Dans l’ensemble, il y a des superbes bâtiments, je les trouve magnifiques. Et c’est peu fréquenté, à part le sanctuaire du Bouddha couché (que l’on a enfin trouvé !!!), où là, c’est difficile, même de prendre une photo.

Thaïlande Etape 10 : Bangkok
Thaïlande Etape 10 : Bangkok
Thaïlande Etape 10 : Bangkok
Thaïlande Etape 10 : Bangkok
Thaïlande Etape 10 : Bangkok

Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco et représente Bouddha sur son lit de mort, avant d’accéder au nirvana. La statue mesure 46 mètres de long ! Elle est en plâtre recouvert d’or.

Les pieds sont superbes, incrustés de nacre.

Le site est ouvert de 8h à18h30.

Nous sortons de ce temple encore assoiffés, et avant d’arriver, à pieds, à l’embarcadère sur le fleuve Chao Phraya, nous nous arrêtons dans un bar pour prendre une boisson fraîche.

Bouddha couché- wat Pho et ses temples
Bouddha couché- wat Pho et ses temples
Bouddha couché- wat Pho et ses temples
Bouddha couché- wat Pho et ses temples
Bouddha couché- wat Pho et ses temples
Bouddha couché- wat Pho et ses temples

Bouddha couché- wat Pho et ses temples

Juste avant le quai N°8 (Tha Tien), il y a de petits stands de souvenirs qui ne sont pas forcément chers malgré la proximité de lieux très touristiques, et nous achetons deux ou trois bricoles pour la famille, en marchandant un peu avec les vendeuses.

Traversée sur le chao Phraya

Traversée sur le chao Phraya

La barge nous emmène de l’autre côté du fleuve, au Wat Arun, le temple de l’aube. Ouvert de 8h30 à 17h30, 50THB/pers l’entrée. C’est un temple bouddhiste aux références hindouistes. Il se distingue par son gigantesque prang central (114 m de haut), de style khmer, qui se dresse vers le ciel, symbolisant le mont Méru. Il est orné d’un trident doré, lui-même entouré de quatre petits prangs abritant des statues de Nayu (la divinité du vent) à cheval. Il n’est pas (plus ?) possible de monter en haut de la stupa centrale.

En 1767, le Roi Taksin transforma ce petit temple en une véritable chapelle Royale qui devint par la suite le temple Wat Arun. Rama 1er y installa par la suite le Bouddha d’Emeraude. Les rois qui lui succèderont, Rama II, III et IV, lui apporteront également chacun une « touche » personnelle qui en fait aujourd’hui un temple tout à fait singulier.

L’ensemble est richement décoré, et à la lumière de fin d’après-midi, c’est encore plus beau.

Nous reprenons la barge pour retraverser, sans comprendre si éventuellement on peut se diriger vers Kao sand road par le fleuve en partant de ce côté de la berge (décidément, je n’ai pas assez préparé cette partie là du voyage, et comme nous n’avons pas réussi à prendre de carte adaptée à nos mobiles pour avoir du réseau internet, nous sommes un peu perdus).

Un fois arrivés de l’autre côté, nous cherchons un embarcadère, qui se trouve être loin. Je ne sais pas si nous en avons manqué un, mais là, c’est un peu laborieux, nous marchons dans la chaleur.

Wat Arun
Wat Arun
Wat Arun

Wat Arun

Même une fois sur le quai, nous avons un peu de mal à nous y retrouver entre les différentes lignes (nous voulons prendre la ligne locale, bien évidemment !). Mais bon, tant bien que mal, nous arrivons à nos fins et parcourons le fleuve via le chao Phraya express jusqu’à l’arrêt Tha Phran Chan (mieux vaut étudier les trajets avant, les horaires, etc...).  Hélas, il est déjà 17h30 et nous avons appris que les bateaux ne circulent plus après 19h. Comme j’ai dans l’idée de rentrer en passant par le fleuve, puis le BTS en passant par Saphan Taksin, nous déambulons dans le quartier de  Kao sand road qui est super sympa, et nous rappelle l’ambiance de Railay. Je vous conseille cet article de Blacktonowhere qui donne des images très représentatives de la ville, en un tour d"horizon rapide. Une jour ou deux de plus sur Bangkok, pour nous, auraient été sympas, afin d'aller plus loin dans les quartiers. Mais... il a fallu faire des choix dans ce voyage. On reviendra sûrement!

Stands de street food
Stands de street food

Stands de street food

Je regrette un peu de ne pas avoir pris le logement dans le quartier autour de kao sand road, au bout du compte. Le quartier de notre hostel (Ratchatewi) est bien placé pour les transports en commun et central pour aller à l’aéroport, cependant, il est beaucoup plus urbanisé que ce coin-là, et j’avoue que l’ambiance backpack nous enchante pas mal.

Boutiques de stutuettes

Boutiques de stutuettes

Nous mangeons dans un super petit restau du quartier, et puis, nous essayons d’aller rapidement vers le quai pour attraper le dernier bateau. En chemin, nous calculons à combien va nous revenir le trajet (bateau+Skytrain) à 4, et nous décidons de finalement prendre un taxi, en lui proposant un peu moins que le prix que ça nous aurait coûté en transports en commun. Comme c’est beaucoup plus, en fait, que ce qu’ils ont normalement s‘ils mettent le compteur, le chauffeur est tout de suite d’accord. Et c’est là que je me dis, une bonne fois pour toute, que mon choix de favoriser les transports en commun à Bangkok, n’était pas des plus judicieux. A 4, ce n’est pas rentable.

La veille: vue depuis la tour mahanakhon

La veille: vue depuis la tour mahanakhon

Notre hostel nous ouvre grand les bras pour nous proposer la douche tant attendue avant le départ à l’aéroport. Vers 22h, le staff nous appelle un taxi en lui disant de mettre le meter pour nous conduire directement à la station du air link la plus proche (ce n’est pas loin, mais prendre le skytrain nous coûte plus cher que le taxi (ce n’est pas les mêmes tickets que le airlink, et à pieds, nous allons transpirer juste après la douche et avant l’avion…).

A l’aéroport international, nous ne faisons pas beaucoup la queue, ce qui semble être, là aussi, un privilège de période de début de pandémie (ignorée à ce stade).

Les 19 heures de trajet retour via Abu Dhabi et Rome se passent bien, ce 21 février 2020. Il y a contrôle avec des caméras thermiques à Abu Dhabi, j'ai le malheur de toussoter juste à côté des agents qui surveillent ces caméras: Gloups! j'ai cru qu'ils allaient m'embarquer.! Nous passons à Rome juste au début de l’épidémie en Italie, et évidemment, c'est l'endroit où nous prenons le moins de précautions car nous sommes sûrs d'avoir quitté les zones "à risques potentiels"... En rentrant, nous allons directement au boulot, sans confinement, puisque ce sont alors uniquement les personnes étant passées par la Lombardie qui le sont. 

Et puis la suite… vous la connaissez…

De retour à l'aéroport de Toulouse

De retour à l'aéroport de Toulouse

Pour voir le voyage en Thaïlande du sud+Bangkok 

cliquez ici.

Détails du Boat trip dans le sud

Détails du Boat trip dans le sud

Petit récapitulatif financier :

  • Prix des billets d’avion AR Toulouse/ Phuket, Bangkok/Toulouse : 2432 euros (608e/pers) Compagnie ETIHAD. (Partie du budget la plus chère)
  • Prix des vols intérieurs (Krabi/Bangkok) : 169 euros/4 pers bagages en soute inclus. 42,3 euros/pers- Aller simple. Compagnie THAI AIRWAYS
  • Ferries : 184 euros/ 4 personnes – environ 46e/pers
  • Logements : 579 euros/4personnes – 144,75 euros/personne pour 10 nuits- moins de15 euros/pers/nuit.
  • Nourriture/ taxis/ Boissons et extras/ excursions/ souvenirs : 1300 euros/ 4personnes – 325e/pers
  • Total : 4664 euros soit 1166 euros/pers pour 10 jours pleins sur place (vols inclus). Et environ 52 euros par jour et par personne dépensés sur place (vols exclus).

Nous avons pris des logements bons marchés, à intermédiaires, nous nous sommes lâchés dans les excursions et nous avons fait de l'itinérant. En restant un moment au même endroit et sans forcément bouger, il est possible de vivre pour moins cher en Thaïlande. Cependant, à 4, il est vrai que le budget pour les trajets explose vite (je ne trouve pas que ce soit si bon marché que ça, comparé à des endroits où, certes, la vie est peut-être un peu plus chère, mais où l'on peut louer une voiture et se déplacer librement: comparez le budget du Mexique (1220 euros/pers pour 14J sur place), de Oman (1100 euros/pers pour 12J), et de l'Islande (1092 euros/ pers pour 9 J).

De notre côté, on se sent vite coincés quand on ne peut pas se déplacer comme on veut, s'arrêter quand bon nous semble. Peut-être que si on revient en Thaïlande, on essaiera peut-être la location de voiture, en dehors des villes. Parce qu'en scooter, on n'est pas assuré, et qu'en plus, ça ne permet pas d'avaler les kilomètres, même si ça a son charme.

Il y a tant à voir dans ce pays!

Je n'ai pas fait d'articles de généralités sur la Thaïlande, car les blogs et les infos sont très complètes, à tous les sujets, sur le web. Vous pouvez aussi jeter un coup d'oeil aux articles de Laure, nous sommes parties en Thaïlande au même moment!

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Thaïlande du sud et bangkok

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Très belles photos, je suis sure qu'on s'est croisé ce jour là!!! je te rejoins pour la location de voiture, c'est très facile en Thaïlande et nous le faisons toujours sauf pour Bangkok ville. Vous avez fait un très beau voyage!
Répondre
L
Merci Laure! C'est clair, on a du se croiser... Oui, ce voyage nous a beaucoup plu. Mr Lo, au départ réticent pour partir en Thaïlande, serait presque prêt à y retourner l'année prochaine... A suivre. La période n'est pas propice aux projets de ce genre ... hum.