Une semaine, ou presque, de confinement

Publié le 20 Mars 2020

Certainement, je ne suis pas normale. Car le matin je me réveille ne me disant "vite, lève toi, tu as tellement de choses à faire!". Ca me fait ça depuis une semaine. Et de plus en plus. Peut-être parce qu'au départ, c'était un tel soulagement de savoir qu'on n'allait plus être exposé à ce virus tous les jours, avec la perspective d'avoir du temps, que je me disais que j'allais faire plein de trucs. Et puis finalement, je bosse beaucoup en télétravail, j'y passe au moins 6 heures par jour et peut-être plus, car même le soir je suis en contact. Il n'y a plus d'heures. Du coup, ben, tout ce que je voulais faire à côté, pour le moment, je n'en ai pas le temps. j'ai juste le temps de tenir la logistique de la maison, et on est 4, présents à tous les repas, donc ça fait plus de travail qu'habituellement où l'on n'est pas là le midi, et où on salit moins la maison. 

Les gens, ils disent tous qu'ils en profitent pour faire ce qu'ils n'ont jamais le temps de faire, moi franchement, je ne vois pas la différence avec d'habitude. J'ai toujours pas le temps ni de peindre, ni de lire. Il me faudrait plusieurs mois de confinement, je crois! Sauf que je vois moins de monde, et que c'est plus cool d'être derrière un ordi que d'être sur mon lieu de travail. Moins dur pour les nerfs.

Je suis en train de me faire bouffer par mon boulot . Surtout avec la lenteur du réseau.... grrr

C'est pour ça, ce week-end, je vais essayer de ne rien faire d'autre que du travail pour la maison et des loisirs.

Je crois que ce qui m'énerve, aussi, c'est que je n'arrive pas à me remettre "au régime", alors que ce serait pil poil le bon moment car je peux contrôler mes repas, je ne mange jamais à l'extérieur. Je m'enfile des verres de coca, à la place de faire des exercices d'abdos fessiers avec les gosses. Même pas le temps! Va falloir remédier à ça!

A part ça, franchement, ça fait flipper, car on n'est qu'au début de l'épidémie, et quand on voit que les gens vont seuls à l'hôpital, et parfois y meurent dans l'isolement le plus total, on pense directement à nos parents, oncles et tantes, toutes les personnes assez âgées autour de nous. Je n'ai de cesse d'appeler mes parents en Ardèche pour leur dire de faire ATTENTION!!!

Ils ne sont pas sortis depuis une semaine, et ils ont des masques pour faire des courses. et des gants. J'espère que ça va aller. Les parents de Mr Lo habitent en appart, même descendre à la cave ou aux poubelles dans l'immeuble est potentiellement un danger pour eux, en appuyant sur les touches de l'ascenseur.

C'est pour ça que je ne comprends pas les gens qui se baladent sans arrêt, les uns collés aux autres, en n'en ayant rien à faire. A quoi pensent -ils? 

 Bien-sûr, ça ne les touchera pas tous, mais statistiquement, il y a quand-même une chance pour que ça nous touche tous et même que chaque famille perde l'un des leurs.

La blague ;-)

La blague ;-)

Aujourd'hui, je suis allée sur mon lieu de travail munie de mon attestation, pour récupérer des documents importants. Du coup, je suis sortie de ma tanière. J'ai vu, quand-même, que les gens étaient plutôt chez eux, dans notre bourgade. I n'y avait pas une queue monstrueuse devant le supermarché. 

Je n'avais pas besoin de faire de courses, car j'avais pris des dispositions samedi dernier (oui, je sais, prise de risques..  mais j'avais fait très attention...). je suis allée faire les courses pour  jours, histoire de rester au calme longtemps.

Je ne me suis pas précipitée sur les pâtes et le riz, et les boites de conserve. Non. mais par contre j'ai fait de grosses courses, en optimisant les dates de péremption et tout. Ca m'a rappelé quand j'étais petite, et qu'on descendait à Valence faire les "courses du mois". On remplissait le chariot pour ne pas avoir à revenir avant un mois, car Valence est à 1H de route de chez mes parents, et à l'époque, on n'avait pas de supermarchés. 

Sur le coup, j'avais presque honte d'avoir rempli mon caddy, avec tout ce qui est dit sur les gens qui n'en ont pas laissé pour les autres, mais en fait, je n'ai pris qu'un peu de tout  ce dont j'avais besoin et pas tout le rayon de PQ, de pâtes, et de riz. Et là, nous consommons petit à petit tout ce que j'ai acheté, tranquillement, et à l'abri.

Ce qui est très drôle, ce sont les vidéos courtes que je vois passer sur FB ou qu'on m'envoie sur d'autres réseaux, qui me font mourir de rire. Les gens regorgent de talent et d'imagination. A côté de ceux qui ne pensent qu'à leur pomme, il y a aussi toutes ces personnes qui se mobilisent pour fabriquer des masques, proposer leur aide à la garde d'enfants. Pour avoir parlé avec ma vieille tante au téléphone, qui se demandait comment elle allait faire les courses puisque le médecin leur a interdit formellement de le faire, et que des gens de son village se proposent pour y aller, j'ai pensé, moi aussi, téléphoner aux conseillers municipaux pour voir s'il n'y aurait pas sur la commune des personnes en difficulté à ce niveau-là. 

On essaie de ne pas trop bricoler, ou au moins de ne pas faire des activités qui pourraient être dangereuses. Du genre, faudrait que je débroussaille partout avant l'été, mais je crois quand-même que je vais m'abstenir, tant pis, les ronces vont être gagnantes encore cette année. Il me semble bien que ce n'est pas une activité recommandée par les temps qui courent!

Et je dois finir d'écrire tous les articles de la Thaïlande, mais ici, impossible de charger les photos avec le réseau pourri (souvent, je profite de me pauses au boulot pour le faire avec la 4G, d'habitude). J'en avais chargé un peu d'avance, alors ça va se faire... petit à petit, si j'arrive à me trouver du temps... en confinement!

A part ça, on se supporte comme d'habitude, les garçons ont parfois des accrochages et en viendraient presque aux mains, et puis ça retombe aussi sec. Mais j'aime pas ça! Sur le fond, on est quand-même bien content d'être là, ensemble et à l'abri, dans notre montagne.

J'espère que personne ne va développer de symptômes dans les jours à venir, et qu'on n'est pas au devant d'épreuves quasi-insurmontables.

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Pensée du jour, #Regards

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article