Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi

Publié le 2 Avril 2020

Nous allons prendre un petit-déjeuner sous forme d’un pancake (pancakes entre 30 et 50 THB) dans la rue « commerçante » de Railay, il est 9h, mais bizarrement il n’y a pas grand-chose d’ouvert. Nous avons un peu de temps pour nous baigner à la plage de Railay, alors que plein de touristes attendent le ferry pour Ao Nang.

Railay beach avec le flot de voyageurs embarquant pour le ferry
Railay beach avec le flot de voyageurs embarquant pour le ferry
Railay beach avec le flot de voyageurs embarquant pour le ferry

Railay beach avec le flot de voyageurs embarquant pour le ferry

Puis, un saut dans la piscine (il fait toujours aussi chaud !) et nous faisons le check-out au Diamond, qui a rempli toutes ses promesses, pour nous rendre sur le port côté mangrove, et y prendre un speed boat pour Koh Yao Noi (il passe par Ao Nang lui aussi, d’ailleurs). A bord, j’hallucine encore, des gens fument alors qu’il est interdit de fumer partout en Thaïlande, et qu’en plus, c’est fermé, on ne peut pas aller sur le pont ! Sérieux, quel manque de respect…

Au revoir Railay

Au revoir Railay

Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi
Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi
Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi

J’avais pris les tickets à l’avance sur Phuketferry, et j’avais payé le même prix qu’en agence, sur place (tarifs affichés un peu partout, soit cette fois, comme c’est un speed boat : environ 20 euros/personne environ 680 baths/personne).

A Koh Yao Noi, l’ambiance est tout autre. C’est beaucoup plus local, ça se sent tout de suite. A Manoh Pier, le songthaew (taxi collectif) prend un prix fixe selon les zones de l’île où l’on doit se rendre, et le prix est fixé par personne (entre 50 et 150 THB par personne, pour nous c’est 100). Pour nous, qui sommes 4, ça n’est pas du tout intéressant, voire cher. Mais bon, pas le choix.

On se fait déposer dans notre hébergement « roots » (enfin, tout est relatif, nous avons vécu beaucoup plus rudimentaire à Java).

Arrivée à la plage de Pasaï (et au Pasaï cottage) à Koh Yao Noi
Arrivée à la plage de Pasaï (et au Pasaï cottage) à Koh Yao Noi
Arrivée à la plage de Pasaï (et au Pasaï cottage) à Koh Yao Noi
Arrivée à la plage de Pasaï (et au Pasaï cottage) à Koh Yao Noi
Arrivée à la plage de Pasaï (et au Pasaï cottage) à Koh Yao Noi
Arrivée à la plage de Pasaï (et au Pasaï cottage) à Koh Yao Noi
Arrivée à la plage de Pasaï (et au Pasaï cottage) à Koh Yao Noi

Arrivée à la plage de Pasaï (et au Pasaï cottage) à Koh Yao Noi

Pour 2 nuits, j’ai choisi le Pasaï cottage, sur Pasaï beach. Cela nous coûte 51 euros pour 4 la nuit soit 3400 THB les 2 nuits (à 4 personnes !). Le pasaï cottage est une pension de famille fort sympathique, et les cabanes en bambou sont super sympas, très propres, au confort rudimentaire. Mais bon, y’a la douche et les toilettes privatives, c’est déjà du luxe.

En Thaïlande Beaucoup d’hébergements proposent la douche sans eau chaude, du moins quand l’on prend les prestations bon marché. C’était pareil à Bali. Il fait tellement chaud que de toute façon, on n’a pas besoin d’allumer l’eau chaude (au contraire, on prend la douche pour se rafraîchir souvent, donc on s’en rend à peine compte. L’accueil de notre hôte est vraiment très sympathique, il sait y faire, le bonhomme ! mais vraiment c’est agréable. Sa bonne humeur est contagieuse !

Repas sur la plage de Pasaï_ Décor de rêve
Repas sur la plage de Pasaï_ Décor de rêve

Repas sur la plage de Pasaï_ Décor de rêve

Nous découvrons que sa fille vit en France, dans un village qui se trouve à 15 km de chez nous, c’est surréaliste !

Les bagages déposés, nous mangeons un pad thaï et un fried rice sur la plage, où se trouvent quelques restaurants locaux. Puis notre hôte, à qui nous avons fit part de nos projets, nous a trouvé un tuk tuk à louer pour nous balader dans l’île (300 THB l’après-midi), et nous partons sur notre engin peu fiable, en zigzagant. Punaise !

Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi

L’idée, c’est que Mr Lo ayant le permis moto (il est interdit de condire un scooter en Thaïlande, sans le permis moto... amendes distribuées sur Phuket et assurance qui ne marche pas en cas de pépin...), on ne loue qu’un seul véhicule pour nous transporter tous les 4, avec lui qui conduit. LOL… !!! Ca me file une frousse de partir là-dessus, je ne vous raconte pas ! Dès qu’il accélère, je suis prête à sauter. L’engin guidonne, faut voir. Et dans les montées, on doit tous descendre pour pousser ! Mais quels fous rires ! On réussit notre projet néanmoins : on va se baigner à Potsaï beach, ou l’eau est presque aussi chaude que l’air, les coraux sont coupants, par contre, il faut absolument des chaussures de baignade pour se rendre à marée haute sur le petit ilôt en face (évidemment, on n’a jamais les bonnes marées ! grr) car en dehors du banc de sable, que l’on ne voit bien qu’à marée basse, on ne voit pas ou on pet les pieds, et les enfants, sans chaussures, se sont entaillés les pieds.

Images de la vie locale  (maisons de pêcheurs, Panneau STOP écrit et Thaï, Station service)
Images de la vie locale  (maisons de pêcheurs, Panneau STOP écrit et Thaï, Station service)Images de la vie locale  (maisons de pêcheurs, Panneau STOP écrit et Thaï, Station service)
Images de la vie locale  (maisons de pêcheurs, Panneau STOP écrit et Thaï, Station service)

Images de la vie locale (maisons de pêcheurs, Panneau STOP écrit et Thaï, Station service)

Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi
Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi

Koh Yao Noi, c’est une île beaucoup plus traditionnelle et moins réservée au tourisme que ce que nous avons fait auparavant. Nous nous laissons donc guider, sur le peu des routes que comporte l’île, et nous nous imprégnons de la vie locale, nous nous arrêtons au seven/eleven faire quelques emplettes, dont une carte SD pour l’appareil de Sissi (c’est surréaliste de trouver une carte SD au fin fond d’une île de Thaïlande, mais bon ! c’est la Thaïlande quoi !). Nous nous arrêtons prendre des photos, nous déambulons sur un marché local où beaucoup de gens, là encore, portent des masques pour se protéger du COVID 19. Mais c’est vrai qu’à ce moment-là, pour nous c’est une menace assez lointaine malgré tout (et pourtant, cela me faisait flipper avant de partir ! à juste titre d’ailleurs, si j’en crois la tournure qu’ont pris les choses au moment où j’écris cet article, un peu plus d’un mois après, en confinement…). Sur ce marché, les enfants font des activités de fête foraine, les adultes font leurs emplettes, il y a même un opticien ambulant qui ausculte des patients avant de leur vendre des lunettes. Et partout, de la nourriture cette fameuse streetfood parfumée et colorée, dont les brochettes nous font bien envie !

Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi
Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi
Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi
Thaïlande étape 5 : Railay - Koh Yao Noi

Sur la fin d’après-midi, nous allons du côté de Laad Laem Pier pour assister au coucher du soleil sur l’île voisine, la paradisiaque Koh Yao Yai.

Koh yao Noi nous offre une expérience typique, c’est très agréable de se retrouver avec les locaux. Par contre, il ne faut pas y venir spécialement pour la plage, enfin je trouve, car l’eau n’est pas très belle, plutôt polluée. Les plages sont moins paradisiaques qu’à Koh Phi Phi, et le « décor » moins grandiose qu’à Railay. Koh Yao Noi, c’est encore une expérience différente, il faut y aller pour vivre quelque chose de plus populaire. Ce qui a forcément son charme aussi.

Coucher de soleil vers Laad Laem Pier
Coucher de soleil vers Laad Laem Pier
Coucher de soleil vers Laad Laem Pier
Coucher de soleil vers Laad Laem Pier
Coucher de soleil vers Laad Laem Pier
Coucher de soleil vers Laad Laem Pier

Coucher de soleil vers Laad Laem Pier

Dans la soirée, le podium à côté du marché produit le son d’une artiste Thaï que nous entendons jusque dans notre cottage. Cela nous berce, en même temps que le son des Geckos.

Pour lire l'ensemble du Boat-trip en Thaïlande du sud côté Andaman, Cliquez ici.

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Thaïlande du sud et bangkok

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article