Notre beau noyer

Publié le 17 Mars 2020

La semaine dernière, on l'a coupé, notre si beau noyer. On avait peur qu'il ne tombe sur notre maison avec toutes les tempêtes auxquelles nous avons à faire face par les temps qui courent (punaise, il ne manquerait plus qu'il en arrive une autre dans les semaines à venir! ce serait le pompon! #pré- confinement)

Ca n'a pas été facile, car il était très haut, et nous avions peur qu'il ne tombe sur les bâtisses dans sa chute.

Notre beau noyer
Notre beau noyer
Notre beau noyer

Il a fallu procéder par étape, pour enlever les branches qui auraient pu le faire basculer de la mauvaise façon. Mr Lo a dû monter très haut dans l'arbre, avec son échelle (et pourtant on sait que ce n'est pas le moment de se casser la figure! # pré-confinement).

Bref, j'ai flippé, je ne vous raconte pas!

Notre beau noyer
Notre beau noyer
Notre beau noyer
Notre beau noyer
Notre beau noyer
Notre beau noyer

Nono a filé un coup de main, on a monté le tracteur avec le treuil dans le champ pour l'attacher au tronc, et tirer dessus au moment de la chute, et puis ils se sont lancés. Ouf, c'est tombé du bon côté, et sur personne. On a réussi!

J'ai été émue de voir ce compagnon de toujours être abattu comme ça. Je vous jure, ça n'a pas été drôle, c'est comme si on nous arrachait une partie de notre vie ici: le grand arbre qui nous donnait toutes ces noix, sur lequel les enfants avaient leur balançoires quand ils étaient petits, dans lequel nos paons avaient élu domicile... tout un tas de souvenirs se sont rappelés à moi. Et puis, j'ai eu l'impression que l'on tuait un être vivant. D'ailleurs, c'est le cas. Et, jamais, nous ne coupons d'arbres, même pour le chauffage, de manière générale. Nous prenons toujours le bois déjà à terre.

La consolation, c'est qu'il deviendra un joli meuble, car nous allons le faire scier pour en faire du bois de menuiserie.

crying

Rédigé par Loukoum

Publié dans #tranches de vie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article