Coronavirus

Publié le 12 Mars 2020

Qu'il est dur, le retour de Thaïlande! 

La morosité est ambiante, entre ce virus qui affole le Monde, le réchauffement climatique,  et les réformes qui nous promettent un avenir assez noir, le moral est au plus bas. Je plains nos jeunes, à l'heure actuelle. Pour eux, ça ne doit pas être évident de se projeter. 

Comment savoir, tout de suite,  à quoi s'en tenir avec la propagation du virus? Sans entrer dans la psychose, on peut se demander, quand-même, si le système hospitalier français sera en mesure de prendre en charge les malades qui s'annoncent en nombre, et si nous ne sommes pas aussi en danger que les italiens. Je dis "nous", mais je pense surtout aux personnes qui sont le plus fragiles, et quand j'ai peur, c'est surtout pour nos parents, maman qui est cardiaque, les parents de Mr Lo qui ont presque 80 ans.

J'ai une peur toute raisonnée aussi pour mes gosses, non pas qu'ils soient particulièrement à risques, mais, en étant séparés de Sissi toute la semaine, dans le contexte actuel c'est un peu anxiogène de ne pas être là avec lui, en cas de problème.

A part ça, nous n'avons pas cédé à la panique au niveau des réserves de nourriture et autres,  nous sommes restés citoyens et raisonnables, comme beaucoup ici, puisque les rayons sont encore pleins. Du reste, cela va peut-être se vider dans les jours à venir puisque le premier cas a été identifié dans les département hier.

Sinon, quoi? Je ne crois à aucune thèse complotiste, ni même aux récits les plus alarmistes, cependant, on ne peut pas non plus se dire que tout ce remue-ménage a lieu pour rien. Il a lieu parce que c'est un nouveau virus qu'il faut d'abord connaître, et pour lequel on doit trouver des traitements adéquats. Il a lieu parce que les chiffres montrent qu'il est potentiellement plus dangereux que la grippe et qu'au vue des donnés actuelles, proportionnellement, il tue environ 7 fois plus, y compris une minorité de personnes en bonne santé. Et puis, il me semble que les symptômes soient divers et pas forcément super identifiables, quoique la fièvre ait l'air d'être une constante. Donc, pour éviter la propagation, c'est pas gagné. Alors que, concernant la grippe, on ne peut pas passer à côté, en général il faut presque 3 semaines pour s'en remettre, donc quand on l'a, on le sait! En est il de même pour le coronavirus??. 

 

Coronavirus

Sinon, d'une manière plus idéaliste, je me prends parfois à penser que dame Nature reprend toujours ses droits, et que là, en réalité, elle est en train de faire le ménage dans les pays industrialisés. 

Nous, en vivant à la montagne on s'aperçoit chaque jours, que l'Homme n'est pas le plus fort. Alors, si l'on ne fait pas plus attention et que l'on n'écoute pas les signaux que la terre nous envoie, on pourrait facilement se faire éjecter de la surface de cette planète.

Pour ce qui est de la crise actuelle, je ferrai un petit point dans quelques semaines pour voir à quoi, finalement tout cela nous a mené. 

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Pensée du jour, #Regards

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Ma chère Loukoum, je comprends tes interrogations mais depuis que l'homme est homme, il a fait face à de nombreux virus et autres bactéries (certes avec parfois beaucoup de pertes)mais aujourd'hui, il n'a jamais été en aussi bonne santé (voir la durée de notre espérance de vie, surtout les femmes!) et n'a jamais eu un système de soins aussi performant. Donc, il faut être confiant! Malheureusement, on ne maîtrise pas tout! Les virus existent, ils évoluent...on ne sera jamais à l'abri définitivement! Croisons les doigts, comptons sur notre bonne étoile et respectons les règles d'hygiène! (Ceci dit, si j'avais su, je restais en Thaïlande!!!)
Répondre