Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands

Publié le 6 Décembre 2018

Le petit déjeuner est correct à la oriental nights resthouse. Dommage qu'il ne soit pas servi avant 7 heures, car à 6h15 on est déjà debout, prêts à en découdre avec le wadi bani Khalid. La veille, on s'est couché à 21h, c'est fou ce que ce voyage à Oman est reposant, décidément, rien de mieux que le coucher tôt-lever tôt avec le soleil.

Nous abordons le wadi  du côté de Bidah, en shorty, casques et gants (accès en bifurcant justement au niveau de la oriental resthouse). Il s'agit de la partie haute du canyon (le wadiHawir), celle qui n'est pas aménagée, donc la plus sauvage, et où se trouve la cascade que l'on voit sur de nombreuses photos.

En réalité, c'est un canyon qu'il faut descendre entièrement en 2 ou 3h sur la topo de climbing7. Sauf que la navette est de 50 km...Alors c'est galère.

Il est aussi possible de ne faire que la partie 1 aller et retour, et c'est ce que nous avons fait.

L'accès au village se fait en partant de la oriental nights resthouse (il faut tourner en direction du wadi bani Khalid). En arrivant au village de bani khalid, la route de gauche même aux piscines et à la grotte, et la route de droite mène au départ du canyon, plus sauvage.

Depuis le parking du village de Bidah (dire aussi Bada ah), l'accès au wadi n'est pas si évident, même si on voit ce dernier et que l'on sait vers où se diriger, nous n'avons pas trouvé de sentier bien marqué. Il doit falloir rejoindre le falaj, mais nous n'avons pas réussi.

Voir la topo complète ici.

Images en vrac du Wadi bani khalid, version randonnée aquatique
Images en vrac du Wadi bani khalid, version randonnée aquatique
Images en vrac du Wadi bani khalid, version randonnée aquatique
Images en vrac du Wadi bani khalid, version randonnée aquatique
Images en vrac du Wadi bani khalid, version randonnée aquatique
Images en vrac du Wadi bani khalid, version randonnée aquatique
Images en vrac du Wadi bani khalid, version randonnée aquatique
Images en vrac du Wadi bani khalid, version randonnée aquatique

Images en vrac du Wadi bani khalid, version randonnée aquatique

On peut rester en dehors de l'eau jusqu'aux estrechos. Nous dépassons uniquement 2 petits groupes de deux touristes, dont un avec guide, mais ils ne vont pas plus loin que la cascade la plus connue.

Ensuite, nous sommes entièrement seuls et nous mettons 4h aller et retour, le temps de bien se baigner, faire des sauts dans les vasques (enfin, surtout les enfants, car à 45 balais, je n'en ai plus trop envie) et plein de photos. Il faut quand-même que l'on assure nos pas et autres sauts, car comme je l'ai déjà dit, à Oman, pas de secours en montagne ni en canyon... un accident serait quand-même très dur à gérer.

Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands

Cette fois-ci nous ne voyons qu'un seul serpent dans l'eau (encore un de ces fameux wadi-racer dont je parlais dans l'article sur le snake canyon).

Le wadi Bani Khalid est vraiment très beau, avec ses roches blanches, et son eau émeraude, nous passons un moment extrêmement agréable même s'il n'est pas technique, dans ce canyon facile, mais comportant des sauts assez hauts si on le veut (Sissi a bien dû sauter de 10.-12 m, brrr, c'est trop haut, il me faisait peur).

Le wadi bani khalid amont
Le wadi bani khalid amont
Le wadi bani khalid amont
Le wadi bani khalid amont
Le wadi bani khalid amont
Le wadi bani khalid amont
Le wadi bani khalid amont
Le wadi bani khalid amont

Le wadi bani khalid amont

Une vraiment belle expérience, que je recommande. Il est facilement faisable d'aller jusqu'à la cascade, au moins. Il vaut mieux l'aborder par la droite dans le sens de la descente, car de l'autre côté, les blocs sont compliqués à passer.

Ce que je regrette, c'est  de ne pas avoir bifurqué vers les piscines et la grotte au retour du canyon, pour aller voir la partie touristique. Vous pouvez en avoir un aperçu sur le site de zig zag voyages

Cela vient d'une méprise dans l'étude des lieux, on était tellement persuadé que le canyon et les piscines étaient au même endroit, qu'on n'a pas tilté en voyant les panneaux (et pourtant ça m'a interpellé...). Du coup, on n'a pas vu le plus connu du wadi bani khalid. LOL. C'est en voyant des photos au retour que je me suis dit qu'on avait raté quelque chose. Comme quoi, même avec beaucoup de préparation, on peut passer à côté de certaines expériences quand-même!

Mais
Mais
Mais
Mais
Mais
Mais
Mais

Mais

Vers 14h, nous sommes de retour à Bidyia, et nous repérons la fameuse Bidyia oil station, celle où nous avons RDV avec le chauffeur qui doit nous accompagner au wonder camp à 16H. C'est le point de rencontre de tous les guides avec les touristes qui s'engagent dans les Wahiba, du reste, avec la station Shell, en face de la route.

Mr Lo veut se tenter la piste qui va au 1000 nights camp, dans le laps de temps qu'il nous reste avant le RDV. J'insiste donc pour dégonfler les pneus à la station service, et il rigole un peu. 

En effet, tous les omanais qui nous doublent sur la piste n'ont pas les pneus dégonflés, et Mr lo, qui a l'habitude de conduire sur la neige, trouve ça trop facile. A un moment, mince, on se met à déraper un peu... je flippe, et c'est juste qu'il n'a pas encore mis le 4X4 sur la voiture. Ok, je sors. 

On ne va pas très très loin car on ne voudrait pas se perdre, et rater notre RDV. Je sais que nous allons, normalement, vivre un moment unique en dormant dans une tente bédouine en plein désert ce soir. Je n'ai pas envie qu'on le rate.

 

Toilettes publiques à côté de la Oman oil station... très bien entretenues.

Toilettes publiques à côté de la Oman oil station... très bien entretenues.

Piste bien tracée allant jusqu'au 1000 nights camp
Piste bien tracée allant jusqu'au 1000 nights camp
Piste bien tracée allant jusqu'au 1000 nights camp
Piste bien tracée allant jusqu'au 1000 nights camp
Piste bien tracée allant jusqu'au 1000 nights camp
Piste bien tracée allant jusqu'au 1000 nights camp

Piste bien tracée allant jusqu'au 1000 nights camp

Cette petite escapade nous offre déjà un bel aperçu du désert, un paysage qui change du tout au tout en comparaison des wadis et autres montagnes vus jusqu'à présent. Oman est décidément riche en aventure et en paysages.

Improbable image d'un arbre au milieu du sable
Improbable image d'un arbre au milieu du sable

Improbable image d'un arbre au milieu du sable

Un air de Sahara, non?

Un air de Sahara, non?

Les sandwichs pris dans le canyon ayant été un peu trop light, nous nous permettons une petite escale dans un coffe-shop à Bidiyah pour y prendre un jus de fruits pressés, et une barquette de frites pour 4 afin de se caler un peu mieux le ventre jusqu'au soir.

Coffee shop night golden sabs à Bidiya
Coffee shop night golden sabs à Bidiya

Coffee shop night golden sabs à Bidiya

A 16h, nous retrouvons le pick-up qui doit nous montrer le chemin jusqu'au camp dans le désert, et c'est après une petite demie-heure de piste que nous y arrivons, après avoir chevauché des dunes avec notre Pajero, qui n'a pas faibli.

Il était possible également de se faire conduire dans une voiture avec chauffeur, mais cela coûtait 30 OMR supplémentaire, et cela aurait retiré une partie du charme de l'aventure. Mr Lo, bien-sûr, n'avait aucune appréhension à conduire dans le désert, surtout accompagné d'une autre voiture nous indiquant le chemin à suivre.

L'expérience est assez enivrante, même si nous nous garderons bien de nous essayer au dune bashing, puisque, d'une part ça me fait trop peur, d'autre part, on n'est pas très fan de sports mécaniques, surtout dans des environnements pareils, on trouve que c'est pas très écolo. Après, que les omanais en soient fan, c'est leur droit (le week-end, c'est une activité très pratiquée par les locaux, qui viennent de Mascate pour s'y adonner). Nos enfants adoreraient, mais nous leur expliquons nos raisons. 

( Pour faire du dune Bashing, bien-sûr, il faut se mettre en relation avec une agence ou des guides (c'est proposé par le desert wonders camp, où nous avons logé, par exemple), car, comme pour traverser le désert, il faut être au minimum à deux voitures, avec des plaques de désensablement, des sangles, les pneus largement dégonflés. Les français rencontrés au Snake canyon (et revus un peu plus tard dans le séjour) nous expliqueront l'avoir tenté lors d'un séjour de deux jours dans le désert, et s'être planté à plusieurs reprises, la jeune femme me dira en avoir pleuré de peur. Et ils étaient partis avec une bande d'omanais de leur connaissance.)

 

Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands

Le Desert wonders camp nous charme, et son  environnement nous éblouit. J'avais réservé deux tentes bédouines, avec leur salle de bain privative en plein air, déjeuner et petit-déjeuner compris, pour 72 OMR pour nous 4. Soit 36 OMR la tente de 2. C'est le meilleur qualité/prix que j'ai pu trouver, et j'avais reservé sur le site booking. A savoir que si vous réservez pour la première fois sur le site, si vous utlisez ce lien de parrainage, vous bénéficierz d'une réduction, et moi de même. Après, ça ne marche pas, je crois, sur toutes les réservations...

Nous nous sommes donc beaucoup plu au desert wonders camp, et ce pour plusieurs raisons:

- C'est un camp qui ne déçoit pas par sa situation, qui est exceptionnelle, il est réellement en plein désert, caché de la ville, au milieu des dunes. 

- C'est un des moins chers que j'aie trouvé et le rapport qualité/prix est indéniable. Il n'a pas la piscine et il n'est pas luxueux à proprement parlé comme le 1000 nights camp, mais ce n'est pas le même prix non plus, et il convient parfaitement pour une nuit en tente bédouine, telle qu'on l'imagine.

- Il nous a proposé le meilleur repas de notre séjour, un buffet de bonnes choses cuisinées rien que pour nous.

- Nous étions seuls!

- Il est à proximité immédiate de belles dunes sur lesquelles faire de magnifiques photos de coucher de soleil, et randonner à pied avec délectation.

Le camp propose aussi des balades à dos de dromadaire et des balades à pieds. 

Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands

Nous sommes éblouis par le cadre idyllique de cet endroit, que Sissi décrit comme sa plus belle expérience à Oman.

Nous passons plusieurs heures sur les dunes, au coucher du soleil, avant d'aller se prendre une douche sous le ciel étoilé du désert des wahiba.

Ce désert très connu à Oman, semble moins beau que celui du Rub al Khali, mais il a l'avantage d'avoir des dunes très hautes, jusqu'à 100m, venant flirter avec la mer à son extrêmité sud. Il tient son nom de la tribu des Wahiba, qui le peuplait dans le temps.

Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands

Le repas, préparé juste pour nous sous forme de buffet par les employés indiens du camp, est frais, copieux et bon. Nous sommes ravis.

C'est dommage, juste, que ces employés ne parlent pas un mot d'anglais. Du coup, on ne peut pas facilement communiquer avec eux, mais je ne suis pas sûre non plus qu'ils souhaitent qu'on le fâsse...

Le patron bédouin du camp passe juste nous voir dans la soirée pour voir si tout va bien, en nous expliquant qu'il ne pouvait pas être là pour nous accueillir car son fils est malade et il a dû s'en occuper. C'est un homme charmant, avec le sens de l'hospitalité (comme tout omanais qui se respecte, j'ai envie de dire).

Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands
Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands

Dans le camp, par contre, il n'y a pas d'alcool (il n'y en a nul part à Oman sauf dans certains hôtels internationaux). Pour nous ça n'est qu'un détail sans importance.

D'autre part, il faut payer en liquide.

Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands

La soirée dans l'espace commun est éclairée par la faible lumière des LED, révolution lumineuse pour ces endroits reculés fonctionnant uniquement à l'aide de panneaux solaires. J'avoue qu'on aurait apprécié quelques  bougies, la lumière aurait été plus chaude, mais bon, ça avait son charme aussi. Et bien-sûr, pas de wifi!

Juste nous, trois employés indiens... et le désert autour du nous.

La nuit est calme et les petites lucarnes de la tente sont ouvertes, nous ressentons la légère brise du désert nous rafraîchir un peu (au final, on mettra même un peu la couverture).

Dormir dans le désert:

Vous l'aurez compris, nous avons adoré l'expérience du camp de tentes bédouines. Il en existe tout un tas dans les wahiba, du côté de Bidiya justement. Ils sont plus ou moins chers (plutôt plus que moins d'ailleurs). Auparavant, les voyageurs pouvaient avoir des expériences de vraies nuits chez l'habitant du désert, les bédouins leur proposant l'hospitalité à moindre frais, mais cela semble de moins en moins vrai. Bien-sûr, ils ont compris le filon à exploiter. Nous, on conseille le desert wonder camp pour toutes les raisons qu'on a évoqué au dessus.

Il est possible néanmoins de camper, à condition de ne pas se mettre à proximité d'un camp (au moins sans l'avoir demandé), et sachant qu'il ne sera pas facile de trouver de l'ombre. J'avais reperé des points GPS sur des blogs ou forum, et il y a des bivouacs indiqués dans le Oman off Road.

22°16'32.3''N , 58°46'25.2''E en se garant un peu à l'écart de la piste: plus d'infos sur le site très complet de voyageway

 

Traverser le désert:

On avait envie de peut-être traverser le désert mais, pour un certain nombre de raisons on ne l'a pas fait. 

D'abord, je n'ai pas trouvé de guide qui prenait un prix me semblait raisonnable.  J'avais peut-être trop d'ambition au niveau des prix. Même en me mettant en contact avec Sayah roadtripper pour essayer de trouver un contact directement sur place, Wahiba sand Guid (Whatsap: 0096892202274
@:wahibasand_guid@hotmail.com), prenait trop cher pour nous: 80 à 120 OMR pour la traversée totale du désert. 50 rials s'il montait avec nous directement dans la voiture, mais bon, je ne trouvais pas ça très sérieux en cas d'ensablement.

Donc, ensuite, une fois sur place, on a essayé de trouver une équipe de coéquipiers pour la faire avec nous, mais on a échoué dans cette tâche et puis on a fini par se dire que finalement, on manquait peut-être un peu de temps.

Pourtant, j'avais tout préparé, la trace GSP était entrée dans mon téléphone, et nous avions la sangle ;-) et la pelle scout (bon, pas de plaque de désensablement mais si on avait été sûr de traverser, on en aurait peut-être acheté sur place, nous en avons vu dans beaucoup de supermarchés et bazars).

Car bien-sûr, il est complètement déconseillé de s'aventurer à une seule voiture dans les wahiba. Pour avoir parcouru les forums de long en large, j'ai quand-même vu pas mal de témoignages de gens à qui ça n'avait pas profité... d'autres, partis à plusieurs voitures qui disaient s'être ensablés quand -même quelques fois. Bref, je ne les aurais jamais traversés sans une autre voiture pour nous accompagner, et on n'a pas regretté ce choix quand on a vu les traces d'arrivée, de l'autre côté, là où le désert rejoint la mer à ras al Ruways. Rien à voir avec la piste bien tracée qui rejoint le 1000 nights camp.

 

Pour voir l'étape précédente (wadi bani habib, fort de Bahla), cliquez ici.

Pour voir l'étape suivante (sugar dunes), cliquez ici.

Pour compléter la lecture rendez-vous sur le blog de la worldcoolture, j'aime bien leurs articles.

Voir le Oman off Road:

Wadi Bani Khalid (pages que je n'ai pas assez regardées avant, du coup!)Wadi Bani Khalid (pages que je n'ai pas assez regardées avant, du coup!)
Wadi Bani Khalid (pages que je n'ai pas assez regardées avant, du coup!)Wadi Bani Khalid (pages que je n'ai pas assez regardées avant, du coup!)

Wadi Bani Khalid (pages que je n'ai pas assez regardées avant, du coup!)

Tracé de la traversée du désert (cliquez sur l'image pour l'agrandir)Tracé de la traversée du désert (cliquez sur l'image pour l'agrandir)
Tracé de la traversée du désert (cliquez sur l'image pour l'agrandir)Tracé de la traversée du désert (cliquez sur l'image pour l'agrandir)
Tracé de la traversée du désert (cliquez sur l'image pour l'agrandir)Tracé de la traversée du désert (cliquez sur l'image pour l'agrandir)
Tracé de la traversée du désert (cliquez sur l'image pour l'agrandir)Tracé de la traversée du désert (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Tracé de la traversée du désert (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Carte de l'itinéraire du jour (pour voir la carte intéractive cliquez ici):

Etape 7 Oman: Wadi bani khalid ( wadi Hawir) et wahiba sands

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Oman 2018

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article