Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental

Publié le 12 Novembre 2018

Arrivés à Mascate après 10 heures de voyage au départ de Bilbao et une escale de seulement 1h30 à Frankfort (gros aéroport), nous n'avons aucune difficulté à louer la voiture, au comptoir Europcar de l'aéroport - Bien-sûr nous aurions sûrement pu louer moins cher en ville, mais ici à Oman, cela se fait seulement avec un kilométrage limité- et je trouve que la solution de prendre la voiture directement à l'aéroport est encore la plus pratique, en tout cas celle que l'on préfère.

Bref, de toute manière, je suis assez contente du prix que j'ai obtenu avec arguscarhire (courtier), il me semble très bien pour Oman, surtout que nous louons chez Europcar et que les clauses de l'assurance m'ont l'air mieux que dans la plupart des agences, à savoir que souvent, les voitures ne sont pas assurées sur routes non asphaltées... un peu génant à Oman!

Bref, tout se passe très bien (à l'exception près que l'on nous loue un Pajero à la place du toyota Prado réservé), nous changeons juste un peu d'argent aussi dans un bureau de change de l'aéroport. L'ambiance est déjà sereine et les hommes sont en dishdasha (tenue longue traditionnelle omanaise). Les douaniers nous tapent la causette et nous expliquent que la température est d'environ 35 degrés dehors, agréable, selon eux. Ils connaisssent la France et semblent y avoir été (j'ai un peu honte de me dire qu'il y a quelques années je ne connaissais même pas l'existence du sultanat!).

Nos débuts sur les routes de Mascate sont un peu laborieux, car si j'ai bien rentré les coordonnées de l'hôtel sur maps.me, le GPS tarde à se mettre en route, et nous sommes complètements largués pendant un moment sur les 4 voies de la capitale. 

Hôtel week-end and appartements, et vue depuis la chambre
Hôtel week-end and appartements, et vue depuis la chambre

Hôtel week-end and appartements, et vue depuis la chambre

Au bout d'un moment, le GPS se met à fonctionner et nous trouvons enfin le week-end hotel and appartements, à ne pas confondre avec le week-end hotel qui se trouve dans la rue arrière du premier. L'appartement est immense, deux grandes chambres, une cuisine bien équipée et un salon nous tendent les bras, même si l'ensemble n'a aucun charme et que le sol est moyennement propre. 

La nuit nous est revenue à 47,6 OMR ( environ 107 euros pour 4) avec petits déjeuners, taxes comprises (affiché à 40,5 OMR sur booking sans les taxes).

C'est quand-même très agréable d'être là. Nous allons chercher des pizzas à Domino's Pizza... finalement, à Mascate, nous nous rendons vite compte qu'il y a tout comme dans n'importe quelle capitale européenne.  

La mosquée du sultan qaboos, Mascate
La mosquée du sultan qaboos, Mascate
La mosquée du sultan qaboos, Mascate
La mosquée du sultan qaboos, Mascate

La mosquée du sultan qaboos, Mascate

La nuit est bonne et calme, et nous nous réveillons très motivés pour partir explorer le pays.

Le petit-déjeuner à l'hôtel est plutôt moyen, mais la situation de ce dernier est excellente puisqu'il se trouve à deux pas de la mosquée du sultan Qaboos. 

C'est par elle que nous abordons le sultanat d'Oman.

Mosquée du sultan qaboos

Mosquée du sultan qaboos

Alliant modernisme et tradition, son architecture est bien-sûr moins émouvante que celle de la mosquée bleue à Istanbul, car elle manque d'âme, mais c'est tout de même un bel endroit, photogénique et paisible malgré le flot de touristes qui la visitent chaque jour (rien à voir quand-même avec Chichen Itza!). Des règles sont à suivre pour respecter la religion musulmane: pas de short, jambes, bras et cheveux couverts pour les femmes, chassures dans les casiers pour entrer dans les salles de prière, on marche pieds nus sur les tapis persans.

J'aime beaucoup les détails de motifs sur les murs extérieurs en bas reliefs, et la coupole de la grande salle de prière.

Grande salle de prière de la mosquée du sultan Qaboos, Mascate- Cliquez sur les photos pour les agrandirGrande salle de prière de la mosquée du sultan Qaboos, Mascate- Cliquez sur les photos pour les agrandir
Grande salle de prière de la mosquée du sultan Qaboos, Mascate- Cliquez sur les photos pour les agrandirGrande salle de prière de la mosquée du sultan Qaboos, Mascate- Cliquez sur les photos pour les agrandir

Grande salle de prière de la mosquée du sultan Qaboos, Mascate- Cliquez sur les photos pour les agrandir

Il fait chaud, il va falloir que l'on s'habitue. Pour l'instant,nous sommes encore sous l'effet du choc thermique. Il fait environ 35 degrés. Mais en bord de mer, la chaleur est humide, et nous transpirons!

Après la mosquée, nous reprenons le pajero pour trouver le fameux carrefour Mascate dont tout le monde parle dans les forums de voyageurs.

Pas facile quand-même de se garer, le parking souterrain est gratuit mais plein, puisque le magasin se trouve à City center, en ville. 

Nous achetons de la nourriture pour quelques jours, et pouvons constater qu'il y a de tout comme chez nous dans ce magasin, même des yaourts et du beurre! 

Ayant amené la tente, duvets et sacs à viande, il nous faut un réchaud, que nous trouvons sur place pour une quinzaine d'euros, puis nous prenons aussi deux  chaises basses et une grande natte (à 7 euros). Pas de matelas... zut, il va falloir trouver ça ailleurs, et ces courses nous ont déjà fait perdre beaucoup de temps (1h30...).

Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental
Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental
Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental
Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental
Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental
Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental

A l'étage du city center, nous trouvons une librairie qui vend le Oman off_road pour 19 OMR ce qui équivaut à 38 euros environ. 

Nous payons par carte bancaire et partons ensuite à la recherche d'un bureau de change indien, comme conseillé sur tous les forums, afin d'essayer d'avoir un taux avantageux. Nous en trouvons bien, et plusieurs, mais aucun ne propose un taux très intéressant, et comme nous ne comptons pas non plus y passer la journée (il est déjà plus de midi), nous changeons 1400 euros contre 611 OMR, ce qui ne nous semble pas très satisfaisant... nous sommes déçus.

Du coup, je regrette presque d'avoir amené du liquide, on se dit qu'on aurait pû tirer de l'argent en ATM et que cela ne nous aurait pas coûté plus cher... et on aurait pu le faire au fur et à mesure, car là, difficile d'évaluer combien il va nous falloir, à 4, pour les quinze jours à Oman (et il s'est avéré par la suite que nous avions changé trop d'argent, car les frais des repas sont limités, toutes les visites gratuites ou à un prix dérisoire, et l'essence à 0,50 cts d'euros.... Avec nos 611 OMR on a aussi payé tous nos hôtels en liquide et on s'est lâché sur les souvenirs en fin de séjour!)

Courses à Mascate et coffre bien rempliCourses à Mascate et coffre bien rempli
Courses à Mascate et coffre bien rempliCourses à Mascate et coffre bien rempli

Courses à Mascate et coffre bien rempli

Bon, à midi et demi, on n'avait toujours pas nos matelas pour dormir sous la tente. Il a fallu trouver un autre magasin, et nous avons été ravis de trouver MARS, qui était beaucoup moins cher que carrefour, et avec tout le bric à brac nécessaire dedans, dont les fameux matelas, à 3 OMR l'unité (6 euros selon le bon taux de change). A noter que l' on y trouve des sangles de traction et des plaques de désensablement (comme dans beaucoup de magasins, d'ailleurs). 

En fait, je n'ai pas regardé s'ils avaient des réchauds et des tentes, mais franchement, ça mériterait d'aller y faire un tour avant d'aller à carrefour qui est plein de produits français et qui est plus cher, ainsi que plus grand, plus difficile d'accès et plus chronophage du coup.

Fort de Nakhl- Cliquez sur les photos pour les agrandir
Fort de Nakhl- Cliquez sur les photos pour les agrandirFort de Nakhl- Cliquez sur les photos pour les agrandir
Fort de Nakhl- Cliquez sur les photos pour les agrandirFort de Nakhl- Cliquez sur les photos pour les agrandir

Fort de Nakhl- Cliquez sur les photos pour les agrandir

Allez, hop, on a tout, donc on trace au plus vite en dehors de la ville, car les villes, ça n'a jamais été trop notre truc, et nous pique-niquons au pied du fort de Nakhl, à 1 petite heure de route de Mascate.

Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental
Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental

Le fort de Nakhal (ou Nakhl, à Oman il y a plusieurs orthographes pour le même mot) comporte deux portes d'entrée, et depuis le haut de la seconde, on versait de l'huile chaude sur les visiteurs inopportuns. On peut monter en haut de la tour avec une échelle ... à nos risques et périls, vu l'état de celle-ci!

Le panorama sur le hajar et la palmeraie est superbe, et nous nous croyons au pays d'Aladdin!

Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental

Nous discutons avec un guide omanais qui parle français (tout comme le gars qui fait l'accueil du fort... qui a voyagé en France!), celui-ci nous apprend que des orages ont éclaté tous les soirs précédents notre arrivée, ce qui nous rassure moyennement, et guide notre choix vers le bani awf (OOR17) pour y trouver un bivouac nous rapprochant du snake canyon, que nous devons faire le lendemain, et à priori, il vaut mieux l'aborder tôt le matin, vu le risque d'orage en soirée.

Ville de Nakhal depuis le fort
Ville de Nakhal depuis le fort

Ville de Nakhal depuis le fort

C'est dommage, si on avait perdu moins de temps le matin à Mascate, on aurait bien été faire un saut dans le wadi al Hoqain, vers Rustaq, avant de repartir du côté du wadi bani awf.

En piste!
En piste!

En piste!

J'ai aussi hésité énormément à prendre le wadi bani awf depuis le départ, ou le rejoindre après avoir emprunté le wadi bani kharus (OOR 19). Puis, ayant peur de rater le plus beau du bani awf, nous avons opté pour suivre celui-ci depuis son départ, un peu après Al Awabi (voir la carte interactive ici). Je pense que nous avons eu tort, car hormis le fait que le little snake canyon se trouve un peu avant le croisement entre bani awf et bani kharus, le wadi bani kharus semble être plus impressionnant que le début du Wadi bani awf, et il est toujours possible de revenir un peu en arrière sur ce dernier afin de découvrir le little snake canyon, qui vaut bien une petite randonnée.

Nous découvrons cette merveille au coucher du soleil, l'occasion de se baigner et donc de se rafraîchir, pour la plus grande joie de Mr Lo qui commençait déjà à trépigner d'impatience (et de chaud) et à penser que ce pays manquait d'eau.

Nous nous appercevons rapidement que la nuit tombe très vite. A 18 heures, il fait noir complet, et nous n'avons pas encore établi notre bivouac.frown

Entrée dans le little snake canyon

Entrée dans le little snake canyon

Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental

On essaie de rejoindre un point bivouac du Oman off road dans le wadi bani kharus puis nous sommes découragés par le temps de trajet qui semble long pour l'atteindre. Nous rebroussons chemin et nous installons quasiment à la bifurcation des 2 wadis (bani awf et bani kharus), au bord de la piste.

Cela s'avère être une idée moyennement sympa, puisqu'un certain nombre de 4X4 de villageois passent pendant notre installation, et nous klaxonnent le lendemain matin à partir de 5h30. 

Mais la soirée camping est sympa, avec le feu de camp. Sissi, motivé, fait des math à la lumière de la lampe torche, et on se réchauffe les samossas achetés le matin à Mascate (j'ai amené une glacière souple dans laquelle nous mettrons de la glace tout le séjour pour conserver nos aliments et boissons au frais). On ne retrouve plus les couverts dans le bazar que nous trimballons (à 4, c'est quand-même folklorique!!!) et nous devons les improviser dans des bouteilles d'eau découpées... 

Sans aucune appréhension, nous nous laissons aller dans les bras de morphée, les enfants dans la tente, et nous dans le coffre de la voiture laissé grand ouvert puisque Mr Lo n'y entre pas en entier... A la guerre, comme à la guerre! (Mais c'est un sytème que nous abandonnerons dans les jours suivants pour dormir à 3 dans la tente et 1 dans la voiture afin de pouvoir en fermer le coffre, quand-même!) 

Lorsque nous nous couchons, il est très tôt, peut-être 20 heures... ce qui veut dire 18 heures en France. Et pourtant, c'est très facile de s'endormir!

Snake canyon (cliquez sur les images pour les voir en plus grand)
Snake canyon (cliquez sur les images pour les voir en plus grand)Snake canyon (cliquez sur les images pour les voir en plus grand)
Snake canyon (cliquez sur les images pour les voir en plus grand)Snake canyon (cliquez sur les images pour les voir en plus grand)Snake canyon (cliquez sur les images pour les voir en plus grand)
Snake canyon (cliquez sur les images pour les voir en plus grand)Snake canyon (cliquez sur les images pour les voir en plus grand)

Snake canyon (cliquez sur les images pour les voir en plus grand)

Le wadi Bani awf, quelques détails:

C'est un grand oued dans le sud de la Batinah. Il est assez fréquenté par les touristes les plus aventuriers car il comporte plusieurs attractions "à voir" et des paysages spectaculaires le long de sa piste: little snake canyon, snake canyon, villages (Bilad sayt par exemple). Habituellement parcouru du nord au sud, il est possible de la faire aussi à la descente, c'est à dire depuis al Hamra, jusqu'à al Awabi mais il y a risque de devoir croiser de nombreuses voitures, car le sens le plus couru est celui de la montée).

En partant du nord d'al Awabi, la route est d'abord asphaltée, puis après le village de At Tikhah. La piste est ensuite facile jusqu'au village de zammah. C'est à partir de là que c'est le plus spectaculaire. Il faut compter la journée pour explorer ce wadi en prenant son temps, des photos, et en se baladant un peu à pieds.

Etape du jour 1 - séjour à Oman

Etape du jour 1 - séjour à Oman

Vous pouvez consulter la carte interactive du jour 1 en cliquant ici.

En cliquant ici , vous pourrez découvrir le jour 2 du séjour: l'impressionnant wadi bani awf et l'aventure canyoning dans le snake canyon.

Ici, vous pouvez consulter l'organisation du voyage.

Etape 1 Oman: départ dans le Hajar occidental

Pour aller plus loin:

Avec plus de temps dans la région, on peut faire un détour par le wadi al abyad en allant à Nahkl (route 20 OOR). Certains s'aventurent sur les routes du wadi Mistall, route 21 OOR,  qui est avant Al awabi en arrivant de Mascate, et en cul de sac (il faudra revenir sur ses pas). Il est possible également de visiter Rustaq, son fort et ses sources chaudes. Egalement, comme je le disais, cela peut valoir le coup d'aller au wadi al Hoqain. Et la route 16 du Oman off-road, le wadi as sahtan, me semble avoir un intérêt certain, elle a l'air très impressionnante, et peut valoir un détour d'un jour au minimum.

Sinon, je pense qu'il est plus sympa d'enchaîner le wadi bani Kharus avec le wadi bani awf, car la première partie de ce dernier n'est pas la plus impressionnante, et elle est même goudronnée au début. D'après mes recherches, il semble qu'il y ait un superbe bivouac dans le wadi bani kharus, celui-ci est indiqué sur le OOR, il se situe environ 19 km après le départ à Al Awabi, non loin de la piste. Par contre, une fois arrivé sur la piste du wadi bani awf, il convient de commencer par tourner à droite afin de rejoindre le little snake canyon à quelques kilomètres de là pour y faire une petite marche (on peut aller jusqu'au départ des estrechos en désescaladant les rochers, ensuite, nous n'avons pas été plus loin, car l'eau était stagnante et le jour déclinait sérieusement).

Coucher du soleil en sortant du little snake canyon

Coucher du soleil en sortant du little snake canyon

Avertissements:

- Ce secteur du Hajar occidental n'est accessible qu'en 4X4, et il ne faut pas avoir froid aux yeux pour s'y aventurer. La conduite vous mènera sur des pistes spectaculaires pentues, parfois un peu étroites, et à flanc de falaise, mais peu d'ornières et des endroits pour croiser, en général.

- Il faut être très vigilant concernant la possibilité de Flash-flood dans les wadis, et ne s'aventurer dans le lit des rivières qu'en étant certain qu'aucun orage ne puisse éclater, ni sur les lieux, ni en amont des lieux, car il y a des accidents chaque année avec les montées brusques des eaux. Il suffit de regarder des vidéos du phénomène pour comprendre l'ampleur que cela peut avoir et le danger que cela représente. C'est impressionnant!

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Oman 2018, #on part en vacances

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article