Complainte d'une mère de famille heureuse

Publié le 13 Avril 2018

Complainte d'une mère de famille heureuse

Essaie d'être tranquille dans cette famille.

Des fois, ce dont je rêve, c'est de pouvoir être enfin seule et disponible pour moi-même et ce que j'ai à faire à la maison, sans personne. Il m'arrive bien de croire que cela va pouvoir se réaliser, quelques fois où je ne travaille pas. Mais pas moyen. 

Il y en a toujours un qui n'a pas cours ou qui a des RTT qui tombent en même temps que moi. 

Génial.

Ca veut dire que je vais soit devoir faire le taxi, soit devoir faire une croix sur l'écriture d'articles sur le blog (car pas assez de débit à la maison pour plusieurs personnes et charger des photos), faire une croix sur ma tranquillité, car au mieux je vais avoir la musique à fond, ou entendre des éclats de voix (mon mec ne sait pas s'exprimer autrement qu'en beuglant), au pire je vais me faire embaucher pour porter des choses hyper lourdes avec mon homme (qui trouvera que je fais mal, bien-sûr), ou lui tenir je ne sais quoi pendant qu'il bricole. 

Je suis bien toute seule, moi. J'ai besoin de me retrouver sans eux, même si je les adore malgré leurs défauts, mes mecs.

J'ai  besoin de rêver, je suis une rêveuse, j'ai besoin de peindre (j'ai carrément plus le temps avec tout ça), j'ai besoin de faire mes exercices de gym sans qu'on se moque de moi, et de m'épiler tranquille. J'ai besoin de faire des trucs du genre, quoi. 

Aujourd'hui, je croyais que tout ça serait possible, et ben au final, non.

Illustration de Papa chouch, 100%humour.

Rédigé par Loukoum

Publié dans #tranches de vie, #les petits diables, #desperate housewife

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article