Les foins en montagne

Publié le 14 Juin 2017

Les foins en montagne

Au village, ça coupe dru.

Là haut, il faut dire, c'est plat.

Alors on peut utiliser les tracteurs.

Faire les foins à la faux ça s'est beaucoup perdu.

Pourtant, il y a 18 ans quand on est arrivé dans le coin, ça se faisait encore pas mal. Les vieux du coin s'en servaient beaucoup. 

Mais maintenant... ils sont tous morts. Les uns après les autres.

Et la tradition s'est quasiment perdue.

Quasiment.
Car il y a encore quelques irréductibles.

Nous, on a bien essayé, et c'est vrai que c'est un outil agréable. mais on n'est pas assez doué pour l'aiguiser et l'entretenir. La faux.

Ca ne coupe pas. C'est con, mais on n'arrive pas à faire en sorte que ça coupe bien.

C'est donc avec la débroussailleuse qu'on entretient. Difficilement. Car dans les Pyrénées, ça n'arrête jamais de pousser.

C'est exténuant, assommant, crevant... des orties, des fougères, des ronciers, des arbres même... tout envahi à vitesse grand V.

Avant, pour faire tout ça, ils avaient le temps. Ils y passaient leur vie.

Pas de boulot à l'extérieur, pas de loisirs. L'été passé à faucher. Entre mais, les plus souvent. 

Tout s'est perdu.  Il n'y a plus la même solidarité non plus, même si elle existe toujours dans les moments les plus extrêmes.

Rédigé par Loukoum

Publié dans #paysages, #Petites histoires de rien du tout

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article