Route 66 et grand canyon (USA 2017)

Publié le 25 Avril 2017

Route 66 et grand canyon (USA 2017)

Le 2 avril: un jour sans fin

Nous quittons la maison à 3 heures du matin (levé 2h...) direction Toulouse sous une pluie battante (et quelques aqua-plannings bien flippants). Nous avons nos cartes d'embarquement imprimées à la maison, et uniquement des bagages à main. Donc, il ne reste plus que le trajet Chez nous-Toulouse et le passage de la douane avant de s'envoler.

On a tous mis nos chaussettes de contension, même les enfants, et Sissi, non sans humour est ravi que "le sang lui arrive au cerveau comme jamais et qu'il se sente plus intelligent". Il  décide même, ce jour-là, de les mettre pour aller à ses contrôles de math ^^.

C'est au bout de 14h30 de voyage avec KLM (boeing 747) que nous arrivons enfin à Los Angeles, après une étape de deux heures à Amsterdam. Dans l'avion, (j'ai pleuré à chacun d'eux... chut), j'ai vu trois films: Alliés, le bébé de Bridget Johns, et Captain fantastique. Tous les trois pas mal.

Il est 12H30 heure locale de Los Angeles à l'aterrissage, 21H30 chez nous.

Nous avons encore 5 heures d'attente dans l'aéroport avant le décollage pour Las Vegas avec un vol intérieur de Delta Airlines. Des heures interminables... Dans l'avion les plus courageux regardent le paysage qui se déroule magnifiquement sous nos pieds (Nono! le plus fort!), mais moi, je suis out of order... impossible de me réveiller avant l'arrivée.

Las Vegas vu du ciel se dévoile soudain sous nos yeux. Un îlot de verdure au milieu du désert (et pour cause, ces crapuleux piquent toute l'eau du Colorado pour l'arroser, au détriment du Mexique! hum!). On aperçois déjà l'incroyable démesure de cet endroit quasiment unique au Monde (et heureusement).

Nous louons la voiture à l'aéroport, c'est moins une que cela nous soit refusé car Mr Lo n'a pris que son permis international. Et bien -sûr, ils louent uniquement avec le permis national. Grr, moi qui ai fait attention à tout, que la carte bleue CREDIT (et non pas débit, ils n'en veulent pas) soit approvisionnée pour la caution  (qui est débitée direct et qu'ils restituent après!) et au nom du conducteur principal. Ben non, ça n'a pas suffit. 

Heureusement que le loueur a bien voulu magouiller ses fichiers avec mon permis de conduire national à moi (que j'avais avec moi).

Pour louer une voiture aux USA, il faut se méfier de TOUT. Je le savais et pourtant... 

Arrivés sur le parking, le jeep Cherokee commandée est absente du parking.

Qu'importe, nous sommes surclassés dans une Chevrolet Suburban énorme, qui plait beaucoup aux enfants, mais un peu trop "m'as tu vu" à nos yeux, et surtout... c'est bien beau, mais c'est un cadeau empoisonné vu la consommation.

Nous ferons environs 3000 km dans les 10 jours suivants et consommerons environ 400 dollars de carburant, alors que j'avais prévu 150 dans le budget, étant donné le prix très bas du gallon aux Etats-Unis et la conso normale d'une jeep banale.

Méfiance, donc. Le tape à l'oeil se paie ^^

Nous dormons au motel Super 8 de Las vegas cette première nuit, nous avons une chambre correcte pour nous 4, une chambre de motel avec un frigo tout ce qu'il y a de plus banale, mais là encore, les enfants sont super ravis!

Après avoir mangé en vitesse une pizza au casino tout proche (Ellis Island), nous nous écroulons de fatigue à 22H heure locale au Nevada, soit déjà 2 H du matin à la maison (ça y est on a fait le tour du cadran).

Prix de la nuit: affiché 38$, payé avec les taxes... 56$

Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)

Voici l'itinéraire que j'avais soigneusement préparé en amont, avec réservation des hôtels via le site "booking.com" (pour chaque étape (sauf monument Valley):

1 - Las vegas, Williams en passant par la route 66 (détour à Oatman, kingman, Seligman, et Hackberry store)

2 - Williams- Journée à grand canyon- Page

3 - Page et alentours Lake Powell (Antelope canyon, cathédral wash, Horseshoes bend)

4 - Page - Navajo National monument- Monument Valley

5 - Monument Valley-valley of the gods, moki dugway, goosenecks state park, Muley point overlook, points de vues sur canyolands the needles- Moab

6 - Moab- Canyonlands: island in the sky-Moab

7 - Moab- Arches- Route 24 capitol reef-Torrey

8 - Torrey-route 12- escalante staircase national monuments (canyoning)- Tropic

9 -Tropic- Bryce canyon-Las vegas

10- Las vegas- vol pour Los Angeles

11- Los Angeles- Hollywood boulevard et studios universal

12- Coline d'Hollywood, Santa Monica et Venice Beach, Vol retour.

 

Route 66 et grand canyon (USA 2017)

Jour 2: 3 avril.

Réveillés assez tôt le matin (vers 6h30), nous prenons un petit-déjeuner (compris dans le prix du motel Super 8) au casino Ellis Island.

Il y a quelques viennoiseries, et il faut payer en sus pour avoir plus. Donc, nous nous contentons de ce qui est compris dans notre réservation. A 7 heures du matin, il y a déjà (ou encore ??) des joueurs dans le casino. La musique est très forte et ça sent le tabac. Ce n’est pas le meilleur petit-déjeuner du séjour, je dois bien le reconnaître !

A 8 heures nous sommes déjà au supermarché du coin, un Marketon à la sortie de Las Vegas. Ici, pour ça, c’est pratique, à 8 heures tout est déjà ouvert.

Si les américains de l’Ouest ne mangent plus après 21 heures dans les restaurants (là, par contre, c’était parfois le course pour réussir à pouvoir manger avant la fin du service), ils sont aussi levés de bonne heure. Il n’est pas rare de voir les chantiers commencer à 7 heures.

Bref, au Marketon, je prends quelques photos car je suis hallucinée devant les couleurs des « pâtisseries » (si l’on peut appeler ça comme ça). Les gâteaux d’anniversaire, c’est quelque chose ! démesurés… à l’image du pays.

Les bougies religieuses vendues en plein rayon du supermarché m’amusent beaucoup aussi…

Route 66 et grand canyon (USA 2017)Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)Route 66 et grand canyon (USA 2017)

J’ai pris une glacière souple dans les bagages et nous disposons nos boissons, jambon (gloups ! si l’on peut appeler ça du jambon !!!) et fromage à l’intérieur, comme nous le ferons chaque jour du voyage, afin de pique-niquer chaque midi.

Et voilà, nous quittons Las Vegas que nous avons seulement entraperçu, pour nous diriger vers la route 66 et Oatman, à quelques deux heures de là.

Rien ne nous déçois sur la route, ni les paysages magnifiques entre Kingman et Oatman par la route 66, ni la chaleur, au rendez-vous dans le désert de l’Arizona. Oui, on se croirait bien dans les films « Arizona Dream » ou « Bagdad Café ». Pas de doute, on y est !

Sur la route, il y a même un serpent à sonnette mort écrasé que nous descendons observer et photographier. Bon… ben là aussi, ça rigole pas. C’est pour de vrai cette histoire !

Les enfants sont ravis, ils se la pètent dans le gros 4X4, et ne font pas les malins quand il s‘agit d’aller faire pipi dans la nature… avec les serpents à sonnette!

Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route  entre Kingman et Oatman
Route  entre Kingman et Oatman
Route  entre Kingman et Oatman
Route  entre Kingman et Oatman
Route  entre Kingman et Oatman
Route  entre Kingman et Oatman
Route  entre Kingman et Oatman

Route entre Kingman et Oatman

A Oatman, c’est le folklore. Ville fantôme du temps des chercheurs d’or, puis ressuscitée par le cinéma, elle est maintenant tournée vers le tourisme, et chaque jour y sont organisés des duels de cow-boys en santiags et pistolets qui, se croient dans « la conquête de l’ouest ».

Petite étape sympathique et bien typique qui nous plait bien.

Oatman
Oatman
Oatman
Oatman
Oatman
Oatman
Oatman
Oatman
Oatman
Oatman
Oatman
Oatman

Oatman

Route 66 et grand canyon (USA 2017)

Puis nous traversons Kingman sans nous y arrêter, pour poursuivre sur la route 66 en direction du Hackberry Store.

Nous sommes guidés non pas par le GPS (20 dollars en plus par jour dans la location de la voiture), mais par MAPS.ME, l’application téléchargée avant de partir sur mon portable (ainsi que toutes les cartes du coin). Sans réseau mais uniquement en activant la géolocalisation, elle permet de se retrouver sur la carte, ou de suivre un itinéraire…

Sauf que là, MAPS avait calculé un itinéraire plus court en passant par des pistes, et comme on a un 4X4 on se le tente, pour se retrouver coincé par une grande montagne et un terrain privé quelques kilomètres plus loin…

Mais bon, c’est une expérience plutôt marrante même si je ne suis pas très rassurée personnellement. J’sais pas, j’suis devenue trouillarde.

Il faut dire que l’ambiance est assez surréaliste : nous, perdus sur des pistes à perte de vue, circulant dans un épais nuage de poussière, au milieu de nulle part, dans un immense paysage sans limite, sans croiser personne à des kilomètres à la ronde, et avec au loin la formation d’un énorme orage précédé d’une colonne de poussière ressemblant étrangement à une tornade… vous imaginez le décor !!!

Bref, ne pas faire toujours confiance à MAPS, c’est la leçon à en tirer. Nous sommes forcés de revenir sur nos pas.

Pistes entre Kingman et Hackberry storePistes entre Kingman et Hackberry store
Pistes entre Kingman et Hackberry storePistes entre Kingman et Hackberry store

Pistes entre Kingman et Hackberry store

Nous arrivons avant les gouttes au Hackberry Store, ce qui nous permet de faire une pause hydratante et pipi (j’avais lu qu’il fallait absolument aller voir les toilettes !). Le lieu mythique de la route 66 accueille les visiteurs par une corvette orange de 1957 en exposition et de vieilles pompes à essence qui n’en servent plus mais qui donnent du charme au lieu.

A l’intérieur c’est plein de souvenirs de la « mother Road », et ce n’est pas trop cher par rapport à ce que l’on verra plus tard dans d’autres lieux touristiques.

Hackberry store (route 66)
Hackberry store (route 66)
Hackberry store (route 66)
Hackberry store (route 66)
Hackberry store (route 66)
Hackberry store (route 66)
Hackberry store (route 66)

Hackberry store (route 66)

Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Seligman, route 66Seligman, route 66
Seligman, route 66Seligman, route 66
Seligman, route 66Seligman, route 66

Seligman, route 66

Nous passons à Seligman (un village-rue à observer !) et continuons la route 66 pour nous diriger vers notre hôtel « Days Inn » à Williams, et là, le paysage change totalement. Ce n’est plus du tout le désert de l’Arizona, mais plutôt un paysage boisé avec de grandes étendues, qui rappelle le Canada, ou tout du moins ce que j’imagine du Canada, puisque je ne suis jamais allée.

Nous sommes saisis par le froid en sortant de la voiture. Du T.shirt de l’après-midi, nous passons à la polaire, voire à l’anorak par-dessus.

A peine avons-nous rejoins notre chambre qu’il se met à neiger à gros flocons ! Une tempête de neige…AH oui, quand-même !Ca contraste avec la journée passée en T shirt dans le désert...

Nous sommes le 3 avril et Williams est une bourgade en altitude (plus de 2000 mètres).

Après avoir profité du SPA intérieur de l’hôtel (un délice !), nous décidons de faire le tour de la ville, qui est bien sympathique, et qui a un attrait d’autant plus fort sous la neige, qui a cessé de tomber après avoir tout recouvert de son manteau blanc. Nous en garderons un très bon souvenir.

Nous mangeons nos premiers hamburgers pour environ 14 dollars (sans la taxe et le service : soit 20% à rajouter au prix affiché) au restaurant à côté de l’hôtel, le « Kicks on 66 ».

A 21h, on est tous endormis !

Prix de la nuit à l'hôtel (à 4): 91 $

Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017
Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017
Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017
Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017
Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017
Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017
Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017
Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017
Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017

Williams, 2062 m d'altitude, après une averse de neige, avril 2017

Hôtel Days Inn, Wiliams
Hôtel Days Inn, WiliamsHôtel Days Inn, Wiliams

Hôtel Days Inn, Wiliams

Route 66 et grand canyon (USA 2017)

JOUR 3 : 4 avril

Aujourd’hui, nous prenons la direction du GRAND CANYON. A quelques 2 heures de route de là.

A l’entrée du parc, aux cabanes qui font payer l’entrée, sur la route principale, nous achetons un pass « America the beautiful » à 80 dollars. Ce pass nous permettra d’accéder à tous les parcs nationaux sur notre route, et nous savons que nous en visitons suffisamment pour que le pass soit rentabilisé.

L’entrée au Grand canyon, c’est déjà 30 dollars par voiture de 4 personnes… je sais, rien n’est donné dans ce pays.

Mais enfin, c’est tellement exceptionnel en même temps !!

Quand nous arrivons au ras de la faille, si vous aviez vu la tête béate de mes hommes ! estomaqués ! C’est sûr, ça surprend ! même quand on est déjà venu d’ailleurs ! (bon, en même temps, c’était il y a 30 ans quand j’y ai été !!!)

Le grand canyon, avril 2017
Le grand canyon, avril 2017
Le grand canyon, avril 2017
Le grand canyon, avril 2017
Le grand canyon, avril 2017
Le grand canyon, avril 2017

Le grand canyon, avril 2017

Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)

Le Colorado a taillé dans la roche d’un vaste plateau un exceptionnel canyon qui par endroit peut atteindre 1829 m de profondeur sur une largeur de maximum 29 km. Alors évidement, quand on arrive au bord, ça fait quelque chose !

On se balade sur quelques miles au bord u canyon par un sentier qui le longe et où sont aménagés tout un tas de points de vue qui le surplomblent le long de la Hermits trail route, que nous finissons en navette (mais on a moins aimé les derniers points de vue au fond de cette route).

Et après notre pique-nique, nous parcourons en voiture et à pieds les miles de la Kaibab trail route. Le canyon est encore plus beau de ce côté-ci à notre gout.

Bien-sûr, avec du temps, il doit être fantastique de descendre randonner à l’intérieur du canyon. Mais il nous aurait fallu trois semaines supplémentaires, et encore ! pour pouvoir faire tout ce dont nous aurions eu envie en plus dans ce voyage. Il a fallu faire un certain nombre de choix, que j’avais fait lors de la préparation du voyage.

Zoom sur le Colorado, au fond du grand canyon

Zoom sur le Colorado, au fond du grand canyon

Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)

La tour Hopi à Desert View me plait beaucoup. J’adore tout ce qui est art tribal, et je me régale devant les dessins sur les murs, ainsi qu’en observant la magnifique construction de la tour, du grand art. Ca nous donne envie d’essayer de faire le même genre de plafond pour une cabane à la maison !

Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)

Vers 17 heures nous quittons le parc national pour nous diriger vers Page en passant par Tuba City.

La route est absolument fantastique au coucher du soleil, nous en prenons tous plein les yeux, entre canyon du Colorado, plaines indiennes à perte de vue et montagnes et formations rocheuses rouge, ocres et vermillions dans la lumière du couchant, c’est un enchantement !!!

Nous arrivons à la nuit tombante, vers 19h, à Page, à notre Hôtel « Days Inn » qui, ma foi, est correct mais loin d’être aussi classe que celui de Williams. Et pour un prix plus élevé. Mais bon. Nous, ça nous va, on est tellement contents ! même les enfants trouvent tout génial.

Nous mangeons des énormes Burritos dans un restau Mexicain à la déco kitsch à souhait : le Fiesta Mexicana. Ils sont super sympa, mais servent à Mr Lo la Margarita la plus grosse, et la plus chère sans notre avis à ce sujet… et à 9 dollars le verre, on le sent quand-même passer ! La note, à 4 s'élève à 76 dollars, ce qui sera dans la moyenne si l'on compare avec le prix de restaurants du soir tout le reste du séjour...

La nuit au Rodeways inn s'élève quand-même à 119$. Nous y passerons 2 nuits.

Route 66 et grand canyon (USA 2017)
Route 66 et grand canyon (USA 2017)

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Road trip Ouest USA 2017

Repost 0
Commenter cet article