Samsâra

Publié le 8 Février 2017

Voici ma dernière toile enfin finie, je l'a appelée Samsâra, car cela veut dire la "roue du devenir" en langage Sanskrit  (langue des textes religieux hindous et bouddhistes, que l'on utilise aussi beaucoup dans le yoga). J'ai choisi un titre sanskrit car c'est de cette langue que vient aussi le mot "mandala", auquel la toile peut aussi se référer...

Je n'ai pas utilisé la moindre once de noir dans cette composition.

A part ça, ben du coup, je suis disponible pour commencer la peinture artistique de la porte d'une copine, qui avait flashé sur ma porte de camping-car ;-). Ca fait plaisir. je ne vais pas la faire payer, c'est une copine. Je n'arrive pas à faire payer les gens que je connais (ou très difficilement, quand ils insistent. Parfois, on trouve des arrangements). Si bien aussi que quand je sais que mes toiles plaisent, j'ai tendance à les offrir...

Du coup, j'en ai offert beaucoup. Il y a même certaines productions qui m'ont demandé une 60 aine d'heures de travail, et que j'ai donné. Vous imaginez, 60 heures de travail, même à 10 euros de l'heure... sans compter le matériel...

Ca ne me dérange pas, j'ai bon coeur... mais ce qui est triste c'est que la plupart des gens à qui j'ai pu faire ces cadeaux m'ont par la suite lâchée, ou se sont montrés déloyaux avec moi. Il y en a un paquet avec qui je n'ai plus aucun contact. Et des fois, je me dis que si ça se trouve, ils ont jeté mes toiles, ou s'en sont débarrassé, et ça, ça m'énerve, parce que c'est quand même du boulot, et j'y mets mes tripes. Si c'est pour que ça soit détruit ou relégué dans un grenier, à la limite, j'aurais préféré les récupérer pour les exposer (en ce moment j'ai un lieu d'exposition). M'enfin.

Il me reste des photos, ici.

Samsâra
Samsâra
Samsâra
Samsâra
Samsâra

Rédigé par Loukoum

Publié dans #tranches de vie, #Petites histoires de rien du tout

Repost 0
Commenter cet article