Ingratitude de la vie

Publié le 5 Janvier 2016

N'avez vous jamais remarqué que souvent, (sans pour autant dire tout le temps, hein? il ne faut pas faire de généralités!!), les gens à qui vous avez le plus donné se révèlent être par la suite ceux qui vous font le plus de mal. Et ce, même si vous avez donné sans rien attendre en échange. Quand on s'investit dans une relation quelle qu'elle soit, c'est parce qu'on a confiance en l'autre, et c'est toujours douloureux de voir que la confiance était fondée sur de mauvaises analyses; sans compter les sentiments, amour ou amitié, qu'on a pu développer et qui font que l'on est de toute façon atteint. Même en philosophant sur la question.

Ce sont ces personnes qui, quand elles n'ont  plus besoin de vous, se montrent le plus indifférentes à vous, voire à votre souffrance et à vos problèmes le jour où c'est votre tour. Ce sont ces même "amis" qui oublient très vite que vous avez été là pour eux du mieux que vous avez pû. Ce sont eux aussi qui vous montrent le plus d'indifférence, voire d'ingratitude, ou qui se permettent de vous juger, alors que vous, vous ne l'avez jamais fait à leur égard.

Et à partir de ce moment là que faire? 

Lâcher l'affaire, se dire qu'on a donné sans rien attendre. Passer à autre chose. Laisser la personne s'éloigner?

Attendre, essayer de temps en temps de relancer, comme si de rien n'était, en se disant que les liens forts existent et que la personne n'est que dans une période où elle ne se rend pas compte de sa façon d'agir, et plus tard, lui pardonner?

S'accrocher, exposer sa souffrance à l'autre personne, lui indiquer qu'elle agit mal, qu'elle se trompe, ou tout au moins qu'elle vous blesse?

Je ne sais pas. 

Il y a parfois des causes perdues.

Je n'abandonne pas si facilement, mais rappelez-vous l'article d'il y a quelques jours... voici ce qu'il montrait:

Ingratitude de la vie

Après tout, il vaut peut-être mieux se concentrer sur ceux pour qui vous comptez.

Rédigé par Loukoum

Publié dans #Pensée du jour, #Regards

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article